Process Alimentaire / Ingrédients / Concours mondial de l'innovation, les protéines alimentaires à l'honneur

Ingrédients

Concours mondial de l'innovation, les protéines alimentaires à l'honneur

Amélie Dereuder |  12 Août 2014 | 

Dans le cadre du concours mondial de l'innovation, sept ambitions ont été mises en valeur. Elles reposent sur des attentes sociétales fortes et des secteurs en croissance, dont le stockage de l'énergie, le recyclage des métaux, la valorisation des richesses marines, les protéines végétales, la médecine individualisée, la silver économie (senior) et la valorisation des données massives (big data).

Les 110 premiers lauréats du concours mondial de l'innovation (innovation 2030) ont été présentés le 23 juillet à l’Élysée. L'objectif est de faire émerger les talents de l’économie française en les repérant puis les en accompagnant. L'une des catégories récompense les projets innovants de la chimie végétale et des protéines végétales. Focus sur quelques projets :

Ici&Là valorise les légumineuses cultivées dans nos territoires (lentilles, pois, haricots…), afin de réaliser des produits alimentaires riches en protéines alliant plaisir et praticité. Les produits élaborés présentent des intérêts nutritionnels et environnementaux forts, tout en s’intégrant aux goûts et aux habitudes des consommateurs. Le projet IEL vise à proposer une nouvelle offre alimentaire, riche en protéines et simple d’emploi, en s’appuyant sur un savoir-faire technologique innovant.

Chamtor (groupe Vivescia) lance Cellpro, un nouvel ingrédient riche en protéines qui présente des atouts nutritionnels grâce à un large profil d’acides aminés et des fibres pour un effet positif sur la digestibilité. Cette réussite est le fruit du travail qui a démarré en 2012 avec la création d’un Comité Innovation réunissant les fonctions technique, marketing, commerciale et du centre de recherche ARD.

Brasserie Dulion produit une bière exclusivement à partir de céréales crues sans maltage. La société transforme ainsi les céréales locales en réduisant les dépenses énergétiques et en eau liées au process de maltage. Cette initiative permet de recréer un lien direct avec les agriculteurs locaux et de pouvoir utiliser tout type de céréales comme source d’amidon. (source ISARA)

Soufflet développe le projet Drop2Feed, qui vise à développer une nouvelle génération d'additifs naturels pour l'alimentation animale. Actuellement, les additifs disponibles comportent des enzymes microbiennes capables d'améliorer la digestibilité des céréales chez l'animal d'élevage.

La deuxième phase du concours est l'accompagnement des projets les plus prometteurs avec des travaux de développement de plus grande ampleur. Elle sera ouverte à compter du 1er septembre 2014 et comportera un soutien financier public pouvant atteindre 2 millions d’euros.