Process Alimentaire / Ingrédients / Triballat-Noyal met le chanvre au goût du jour

Ingrédients

Triballat-Noyal met le chanvre au goût du jour

Pierre Christen |  14 Janvier 2014 | 

Délice de chanvre « fraise-framboise » est une spécialité fermentée à base de jus de chanvre. Une innovation de Triballat-Noyal.

Depuis le début de l’année, les réseaux spécialisés bio proposent au rayon frais une gamme de desserts à base de chanvre, un ingrédient inédit dans le monde agroalimentaire. Cette innovation est le fruit de l’engagement de Triballat Noyal à valoriser un patrimoine local et de le mettre au goût du jour.

Après quatre ans de travail, la PME a développé une filière d’approvisionnement de chanvre bio en Bretagne. « C’est intéressant de voir que nous avons remis en place un modèle qui a fonctionné par le passé en lui faisant bénéficier d’une nouvelle organisation tournée vers l’innovation », souligne Olivier Clanchin, président de la société. Car historiquement, la commune de Noyal sur Vilaine où est implantée la PME est une terre de culture du chanvre, dont les fibres étaient utilisées pour le tissage des toiles. Pour l’anecdote, le packaging rappelle que les « noyales » ont équipé les navires avec lesquels Christophe Colomb accosta en Amérique !

Commercialisées sous la marque Sojade, ces spécialités végétales dénommées « Délice de Chanvre » se déclinent selon deux versions :

- « fraise-framboise », spécialité fermentée à l’aide de Bifidus et Acidophilus, et incluant de la pulpe de framboise et des morceaux de fraise,

- « chocolat », le dessert étant dans ce cas gélifié.

L’ingrédient principal est donc le jus de chanvre (respectivement 73,5 % ou 82 %), issu du pressage des graines de chanvre, à l’instar du soja dans les autres références de la gamme Sojade. Le rapport oméga 6/ oméga 3 obtenu est de cinq sur un, très proche des recommandations nutritionnelles (4 sur un) Avec 0,3 g d’oméga 3 par 100g, ces desserts bénéficient de l’allégation nutritionnelle « Source d’oméga 3 ».

A la dégustation, ces recettes font apparaître un goût végétal moins marqué qu’avec le soja, et de très légères notes boisées. La texture crée une sensation peu grasse comparativement aux équivalents laitiers.