Le gouvernement a détaillé le 18 février 2021 la stratégie nationale pour faire face à la menace cyber. Un milliard d’euros sont mobilisés dans le cadre du plan France Relance et du programme d’Investissement d’Avenir. (crédit : Adobe Stock)

Numérique

Cybersécurité : l’Etat mobilise 1 milliard d’euros pour faire face à la menace

25 février 2021 - Stéphanie PERRAUT

Le gouvernement a détaillé le 18 février 2021 la stratégie nationale pour faire face à la menace cyber. Un milliard d’euros sont mobilisés dans le cadre du plan France Relance et du programme d’Investissement d’Avenir.

Le 18 février 2021, le gouvernement a présenté la stratégie française pour faire face aux cybermenaces définie dans le cadre du plan France Relance et du programme d’Investissement d’Avenir. « Il est du rôle de l’État d’accompagner la prise de conscience des utilisateurs du numérique face au risque cyber, de les aider à s’en prémunir et soutenir le développement d’une filière française de la cybersécurité », affirme Cédric O, secrétaire d’État chargé de la Transition numérique et des communications électroniques. Au total, un milliard d’euros dont 720 millions d’euros de fonds publics seront mobilisés. « Les financements ne suffiront pas. Il est nécessaire de convaincre, de sensibiliser et d’accompagner les utilisateurs au travers d’initiatives telles que cybermalveillance.gouv.fr. Car la cybersécurité est l’affaire de tous et elle repose sur l’engagement de chacun », ajoute-t-il.

Le volet économique de la stratégie nationale repose sur cinq axes :

  1. Développer des solutions souveraines et innovantes de cybersécurité. 515 millions d'euros dont 290 millions d'euros de financements publics sont mobilisés pour soutenir la recherche et assurer la maîtrise sur les technologies d’avenir. L’Etat co-investira aussi dans la création d’un incubateur de start-up.
  2. Renforcer les liens et synergies entre les acteurs de la filière. 148 millions d'euros dont 74 millions d'euros de financements publics sont dévolus à la fédération de l’écosystème de la cybersécurité en France, en particulier à travers la mise en place d’un « Campus cyber » de 25 900 m² dans la tour ERIA à La Défense.
  3. Soutenir l’adoption de solutions cyber. 176 millions d'euros dont 156 millions d'euros de financements publics sont destinés aux actions de sensibilisation, à la stimulation de la demande et à la mise en valeur de l’offre française.
  4. Former plus de jeunes et professionnels aux métiers de la cybersécurité. La stratégie propose d’établir un diagnostic des métiers et formations existantes ainsi que d’adapter les formations à tous les niveaux (du baccalauréat professionnel au doctorat). L’offre de masters spécialisés et de mention pour des masters d’autres filières sera développée.
  5. Soutenir les acteurs en fonds propres. 200 millions d'euros de financements publics sont fléchés vers les start-up avec l’objectif de construire une offre de cybersécurité française.

Cette stratégie nationale intervient à point nommé. En forte augmentation depuis le milieu des années 2010, la menace cyber exploite avec efficacité certaines vulnérabilités inhérentes à la transformation numérique de l’économie et de la société. A périmètre constant, le nombre de cyberattaques par rançongiciels traitées par l’Anssi (Agence nationale de la sécurité des systèmes d’informations) a pratiquement été multiplié par quatre entre 2019 et 2020, passant de 54 à 192. Dans le même temps, les cybercriminels se professionnalisent et se structurent. Outre le chiffrement des données et la paralysie des réseaux, les attaquants multiplient les techniques de chantage pour accroître la pression pesant sur les victimes et les pousser à accepter le paiement de la rançon.

 

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois