PIA4 : près de 880 millions d’euros mobilisés

8 novembre 2021 - Pierre Christen

Le gouvernement a présenté les stratégies d’accélération agricoles et alimentaires du 4ème plan d’investissements d’avenir (PIA4). Une annonce saluée par l’Ania.

Frédérique Vial, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation et Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie ont présenté le 5 novembre à Valence les stratégies du 4è plan d’investissements d’avenir (PIA4). Le tout en présence de Guillaume Boudy, secrétaire général pour l’Investissement.

Avec pour objectif l’accélération de la recherche et du développement de technologies de rupture, pour une alimentation de qualité, ce dispositif de 877,5 millions d’euros va être déployé sur cinq ans. Il comporte deux axes :

- développer des solutions innovantes pour la résilience et la compétitivité du monde agricole et de l’industrie agroalimentaire dans la transition agroécologique, pour un montant de 428 millions d’euros,

- concevoir et déployer les solutions pour une alimentation plus durable et favorable à la santé (449,5 millions d’euros).

Dédiés aux start-up, PME et ETI, des appels à projets sont d’ores et déjà lancés pour accompagner des projets d’entreprises innovants.

Ce dispositif vient en complément du plan France 2030 qui prévoit 2 milliards d’euros alloués à l’agriculture et à l’alimentation de demain. Ce qui fait dire à Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation : « Le gouvernement s’engage avec plus de 2,8 milliards d’euros dédiés à l’adaptation de nos outils agricoles et industriels pour relever les deux défis majeurs de ce début de XXIè siècle, celui de la lutte contre le changement climatique et celui de la nutrition ».

Microbiome et santé humaine

Représenté par Jean-Paul Torris, 1er vice-président de l’Ania, porte-parole du secteur agroalimentaire, a salué l’ambition de l’État pour la « première industrie du pays, afin de renforcer sa compétitivité et de redevenir un leader à l’export ». La fédération souligne que la France peut compter sur des champions mondiaux de l’innovation tournés vers la recherche sur le lien entre microbiome et santé humaine et qui sont depuis des années engagés dans la production de nouvelles sources de protéines et ferments du futur, qui participeront demain à l’allongement de la durée de vie de la population tout en préservant l’environnement ».

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois