Emballages

L’hybrideur Virgin Bio Pack se structure et innove

3 janvier 2022 - Karine Ermenier

Le spécialiste des emballages hybrides en carton/plastique Virgin Bio Pack lance trois innovations en ce début d’année. Et se dote de nouvelles capacités financières, humaines et industrielles pour se développer en France et à l’international.

Porté par la demande en faveur d’emballages alternatifs au tout plastique, le spécialiste des barquettes hybrides en carton/plastique Virgin Bio Pack se structure. Avec comme objectif de continuer à faire valoir son modèle « made in France » et sa flexibilité sur un marché de l’emballage carton pour produits frais de plus en plus concurrentiel et dominé par de grands groupes de cartonniers ou d’équipementiers. A la faveur d’une augmentation de capital, de nouveaux actionnaires ont rejoint les trois fondateurs. « La force de l’entreprise est son agilité et sa capacité à innover. Restait à mettre en place une organisation plus robuste et à monter en puissance au niveau commercial et industriel », avance Erick Lehagre, son président.

Un nouveau site industriel pour 2023

Un des grands projets réside dans la construction, d’ici 2023, d’un nouveau site de production près de Grenoble, déjà qualifié de « futur centre d’excellence de l’hybridation ». De quoi renforcer son ancrage industriel. Aujourd’hui, une partie des barquettes en carton vierge collées Hybric Tray destinées aux petites et moyennes séries sont livrées préformées à l’atelier de Virgin Bio Pack d’Eybens (38). Où deux machines Illig remaniées permettent de thermoformer la partie plastique intérieure par planches de 5 à 20 barquettes selon leur taille. Tandis qu’une table de découpe Suteau sépare les barquettes (voir reportage photos ci-dessous). « La portion de plastique est de plus en plus faible, environ 160 µm sur l’APET mono, variable selon le niveau barrière souhaité. On descend beaucoup plus encore sur notre nouvelle barquette emboutie Hybric Tray Skin. Dans tous les cas, le poids de notre barquette carton + plastique est moins élevé qu’une barquette équivalente en tout plastique. Elle est aussi 25 % plus légère que certaines barquettes hybrides concurrentes », explique Christophe Tranchard, co-fondateur de Virgin Bio Pack en charge du développement et de l’innovation. Bientôt, une nouvelle ligne de thermoformage et une nouvelle table de découpe vont permettre de développer les capacités à Eybens.

Virgin Bio Pack

  • Dans son atelier d’Eybens en banlieue de Grenoble, Virgin Bio Pack thermoforme la partie plastique de l’emballage à l’intérieur des barquettes placées dans des moules fabriqués au format. Une troisième ligne est prévue d’être installée en janvier 2022.

    Dans son atelier d’Eybens en banlieue de Grenoble, Virgin Bio Pack thermoforme la partie plastique de l’emballage à l’intérieur des barquettes placées dans des moules fabriqués au format. Une troisième ligne est prévue d’être installée en janvier 2022.

  • Les planches de barquettes thermoformées sont séparées sur cette table de découpe. Une seconde ligne de découpe est prévue pour le début d’année.

    Les planches de barquettes thermoformées sont séparées sur cette table de découpe. Une seconde ligne de découpe est prévue pour le début d’année.

  • Lancée début 2022, cette barquette brevetée Hybric Tray Round est une base de barquette carrée collée chez Cartoffset, rendue ronde dans le moule. Sa production (thermoformage du plastique à l’intérieur) a démarré chez SET Thermoformages à Chambéry en décembre. Elle s’adresse aux marchés des olives, tartinables, etc. La réduction de l’épaisseur de plastique sur ce modèle est estimée à 60 %.

    Lancée début 2022, cette barquette brevetée Hybric Tray Round est une base de barquette carrée collée chez Cartoffset, rendue ronde dans le moule. Sa production (thermoformage du plastique à l’intérieur) a démarré chez SET Thermoformages à Chambéry en décembre. Elle s’adresse aux marchés des olives, tartinables, etc. La réduction de l’épaisseur de plastique sur ce modèle est estimée à 60 %.

  • La nouvelle Hybric Tray Evo dispose de trottoirs en carton. Elle existe en trois formats standard avec carton intérieur kraft (HTL, HTM et HTS) et un film intérieur fin adapté aux besoins de l’application, dont un mono-APET de 80 μm.

    La nouvelle Hybric Tray Evo dispose de trottoirs en carton. Elle existe en trois formats standard avec carton intérieur kraft (HTL, HTM et HTS) et un film intérieur fin adapté aux besoins de l’application, dont un mono-APET de 80 μm.

  • La nouvelle Hybric Tray Skin présente un ratio carton/plastique de 95 %. Cette barquette emboutie pour applications skin est en carton 400 g /m² (ou 560 g/m² pour les produits lourds) avec un liner 21 g/m² de 15 μm au lieu de 50 μm pour les liners skins classiques. Elle est compatible avec des films supérieurs skin qui soudent sur APET, en général plus fins que ceux qui soudent sur polyéthylène. « La rigidité est obtenue par la mise en volume. Ce qui permet d’éviter d’apposer un film au dos du carton habituellement mis pour éviter la déformation liée à la reprise d’humidité », explique Christophe Tranchard, directeur du développement et de l’innovation.

    La nouvelle Hybric Tray Skin présente un ratio carton/plastique de 95 %. Cette barquette emboutie pour applications skin est en carton 400 g /m² (ou 560 g/m² pour les produits lourds) avec un liner 21 g/m² de 15 μm au lieu de 50 μm pour les liners skins classiques. Elle est compatible avec des films supérieurs skin qui soudent sur APET, en général plus fins que ceux qui soudent sur polyéthylène. « La rigidité est obtenue par la mise en volume. Ce qui permet d’éviter d’apposer un film au dos du carton habituellement mis pour éviter la déformation liée à la reprise d’humidité », explique Christophe Tranchard, directeur du développement et de l’innovation.

     

  • Pour des produits tranchés ou portionnables, Virgin Bio Pack a imaginé ce système astucieux de semi-cloisons qui permet une nouvelle fois de réduire la quantité de plastique mise en œuvre.

    Pour des produits tranchés ou portionnables, Virgin Bio Pack a imaginé ce système astucieux de semi-cloisons qui permet une nouvelle fois de réduire la quantité de plastique mise en œuvre.

Trois innovations début 2022

En parallèle, la PME labellisée French Fab fait appel à des partenaires tels que SET Industries Thermoformage à Chambéry qui vient d’installer une deuxième ligne de thermoformage (notamment pour les grandes séries) et Cartoffset à Nantes qui imprime l’ensemble des emballages carton et fabrique également les modèles Hybric Flat et Hybric Flat 3D. « Nous croyons beaucoup à la richesse de cet écosystème de partenaires français qui nous apporte de la flexibilité. Et qui nous permet aussi de mailler le territoire pour fabriquer les emballages au plus près de nos clients », explique Christophe Tranchard.

L’hybrideur, comme la PME aime se qualifier, collabore également avec un équipementier français pour mieux comprendre le comportement des machines en fonction des modèles d’emballages et de films utilisés. Pour ses liners, d’ailleurs, les fournisseurs français sont privilégiés. « En revanche, nous laissons le choix à nos clients pour le film d’operculage, rien n’est imposé », explique Denis Bouvier, responsable R&D, qui vient de donner corps à trois innovations :

  • La barquette ronde Hybric Tray Round de diamètre 115 mm qui apporte un design original au marché. Elle est disponible en deux profondeurs.
  • La barquette emboutie Hybric Tray Skin qui donne du volume à un support plat et permet d’élargir le champ des applications du skin avec sa profondeur de 12 mm à 20 mm. Tout en diminuant la quantité de carton mise en œuvre.
  • L’Hybric Tray Evo propose des trottoirs de soudure en carton + plastique, afin de diminuer encore plus la quantité de plastique et d’accroître la rigidité.

Un développement à l’international

La cellule R&D travaille aussi sur une barquette montée mécaniquement, sans colle, en collaboration avec un équipementier français qui propose du cliquetage mécanique de barquettes en carton. Les priorités de Virgin Bio Pack étant de réduire, remplacer, recycler et renforcer. « A ce titre, nous aimerions que le marché raisonne en poids de matière dans l’emballage plutôt qu’en pourcentage de carton. Parce qu’on voit des emballages hybrides arriver sur le marché avec de grosses épaisseurs de carton pour pouvoir afficher un ratio plastique/carton avantageux. Ce n’est pas notre conception de l’éco-conception ! », insiste Christophe Tranchard.

Désormais structurée pour avancer, la PME indépendante est en mesure de répondre aux marchés de fabricants de produits frais bio locaux à petits volumes comme aux attentes des plus gros acteurs des produits frais. Elle vise les 3 M€ de chiffre d’affaires pour 2022 et ce, en France, comme à l’étranger où elle réalise déjà 30 % de son chiffre d’affaires et espère encore se développer. Ceci passera également par des partenariats productifs établis localement, histoire de ne pas transporter des emballages vides sur de trop longues distances.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois