Emballage

Une solution de marquage/étiquetage pour faciliter le passage en caisse

24 novembre 2009 - François Morel

Le système de marquage/ étiquetage présenté par Domino, pour répondre à la recommandation R440. Crédit : Processalimentaire.com

La recommandation R440 de la Caisse nationale de l’assurance maladie des travailleurs salariés (Cnamts), adoptée le 30 juin 2008, prévoit de ne plus faire manipuler par les personnes des postes d’encaissement les produits ayant un poids supérieur à 8 kg, et de diminuer les risques physiques pour les produits pesant entre 3 et 8 kg. Un certain nombre de produits alimentaires, lourds ou volumineux, rentrent dans ce cadre : packs de lait, sacs de pet-food, vin en bag in box, etc.

Prévenir en amont

La Cnam demande que les actions de prévention soient menées le plus en amont possible : communication auprès des clients, mesures techniques (équipements facilitant l’enregistrement), formation des caissières, visibilité (impression sur toutes les faces) et qualité des codes barres... En vue de répondre aux nouvelles exigences de la grande distribution dans ce domaine, Domino a mis au point une solution qui permet de mixer deux technologies : l’impression-dépose (Série M+) et le marquage direct par jet d’encre (série C). Jérôme Jullien directeur marketing France de Domino précise qu’« il y a plusieurs packages disponibles en fonction de l’application client et de ses contraintes de production ». Un seul système de commande pilote l’ensemble des technologies de marquage.

Capteur de vision

La solution Domino apporte en plus un contrôle de la qualité des codes-barres. Celui-ci se fait en mesurant un grade d’impression, au moyen d’un capteur de vision. A la différence des systèmes classiques de contrôle basés sur un échantillonnage, la vérification a l’avantage de se dérouler en temps réel ; on obtient une information qualifiée, et le système pilote l’imprimante. Non seulement il détecte tout défaut de marquage, mais il permet d’observer une perte progressive de qualité et d’anticiper par une action corrective. Avant de sortir des contraintes imposées par les cahiers des charges de la grande distribution.

Ce système ouvre la porte à une réelle amélioration, tant vis à vis des risques d’accidents du travail aux postes d’encaissement que face aux attentes logistiques marquées par des flux de plus en plus tendus.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois