Vie des IAA

Une solide performance pour Avril en 2021

15 avril 2022 - Marjolaine Cérou

Avec un excédent brut d’exploitation en hausse (+46 %), le groupe Avril affiche un chiffre d’affaires de 6,9 milliards d’euros. Il réaffirme son projet de croissance dans un contexte incertain.

Malgré le contexte inflationniste, Avril réalise en 2021 une solide performance financière. « La complémentarité des activités et des métiers, industriel et financier, a démontré toute la pertinence du modèle et de la stratégie. 2021 est une année historique pour le groupe, et je tiens à féliciter en premier lieu les femmes et les hommes qui, grâce à leurs efforts quotidiens et leur engagement, ont su maintenir et développer nos activités, dans des conditions parfois difficiles », déclare Jean-Philippe Puig, directeur général d’Avril. Pour la quatrième année consécutive, le groupe dépasse les objectifs de son plan stratégique. En 2021, l’excédent brut d’exploitation s’élève à 356 millions d’euros, en hausse de +46 %. Le chiffre d’affaires atteint quant à lui 6,9 milliards d’euros, en progression de +19 %. Une dynamique qui s’explique en partie par la hausse des matières premières.

Sur ses activités « Grande Consommation » (huiles de table, condiments, savons et produits d’hygiène), représentées par les filiales en France (Lesieur) et à l’international (Lesieur Cristal au Maroc, GECO en Algérie, Costa d’Oro en Italie et Expur en Roumanie), le groupe prouve une nouvelle fois sa résilience. « Dans un environnement sous tension (crise sanitaire, volatilité des matières premières, pression sur les prix et pouvoir d’achat), nous avons limité l’impact sur la rentabilité avec un excédent brut d’exploitation en baisse de 17 %, soit 52,3 millions d’euros », indique le directeur général.

En France, Lesieur subit de manière significative les impacts de la hausse de prix des matières premières, en particulier sur l’huile d’olive. « La reprise progressive de la restauration hors foyer, jusqu’ici fortement pénalisée par la crise sanitaire, et celle de la vente en gros aux industriels ont permis de compenser en partie ces hausses », indique déclare Jean-Philippe Puig.

Au Maroc, dans un contexte de baisse de pouvoir d’achat, Lesieur Cristal résiste grâce à la mise en place de hausses tarifaires ciblées et de bonnes positions de couverture sur les matières premières. En parallèle, la marque a poursuivi son développement en Afrique, à la suite de la réorganisation des actifs africains d’Avril annoncée en janvier 2021. En Italie, Costa d’Oro a été fortement pénalisée par la hausse des prix de l’huile d’olive, une concurrence accrue et une baisse de la consommation sur le marché. 

Des perspectives de croissance ambitieuses

Pour 2022, le groupe Avril compte accélérer sa dynamique de croissance. Pour rappel, le groupe a annoncé fin décembre l’entrée en négociations exclusives avec le groupe InVivo pour le rachat des activités de Soufflet Alimentaire. L’objectif est de renforcer ses positions sur le marché alimentaire de la protéine végétale. Les discussions devraient aboutir avant la fin du premier semestre 2022.
Plus récemment, le groupe est entré au capital de la start-up Eccellenza Italiana, qui détient la marque Italians Do It Better. Le groupe a ainsi l’ambition de renforcer ses positions sur le secteur de la grande consommation, avec des marques locales. 

Pour faire face au contexte économique et géopolitique mondial, Avril envisage, via sa filiale Saipol, d’augmenter ses capacités de trituration de graines de tournesol en France. L’idée est d’accroître son indépendance en huiles et en tourteaux ainsi que celle de ses clients. « En transformant plus d’un million de tonnes de graines de tournesol, c’est plus de 50 % de la production agricole française de tournesol qui serait ainsi valorisée », souligne le groupe. Ce projet accompagnerait également, auprès du monde agricole, l’essor de cette culture dont les surfaces sont anticipées à la hausse avec un objectif de 900 000 ha (+30 % vs 2021).

« Toutes nos huiles de tournesol à marque propre utilisent du tournesol français », rappelle Jean-Philippe Puig, avant de conclure : « J’ai confiance en nos équipes pour développer de nouveaux débouchés, et créer de la valeur pour toute la filière française des huiles et protéines végétales. Malgré le contexte incertain, j’ai confiance dans notre capacité à délivrer notre ambition ».
 

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois