La maison Agour entend transformer son site historique d’Hélette au Pays Basque en un site vitrine en termes d’efficacité énergétique et de faible impact environnemental. La société est accompagnée dans sa démarche par Bertin Technologies.

Equipements

La fromagerie Agour optimise ses consommations énergétiques

28 août 2020 - Stéphanie PERRAUT

La maison Agour entend transformer son site historique d’Hélette au Pays Basque en un site vitrine en termes d’efficacité énergétique et de faible impact environnemental. La société est accompagnée dans sa démarche par Bertin Technologies.

Bertin Energie Environnement, un département de Bertin Technologies (groupe Cnim), a annoncé le 25 août 2020 avoir été choisi par la maison Agour pour la réalisation d’un projet d’optimisation énergétique sur son site historique d’Hélette dans les Pyrénées Atlantiques. Il s’agit d’un accompagnement global qui comprend les études, le plan de financement et la réalisation des travaux.
Fondée en 1981 par Jean Etxeleku, la Maison Agour produit une gamme de produits gastronomiques « Made in Pays Basque » : fromages de brebis, charcuterie, salaisons de spécialités (dont le fameux jambon de Bayonne), desserts et gourmandises. Elle défend un modèle tourné vers la biodiversité et la qualité dans le respect de l’environnement. Construit à la création de l’entreprise, l’établissement d’Hélette regroupe une unité de fabrication de 10 000 m², une boutique et le musée basque du pastoralisme et du fromage. « La volonté de Peio Etxeleku, fils du fondateur et actuel dirigeant, était de faire de ce site un exemple en termes de consommation d’énergie et d’impact carbone », commente Alexandre Deydier de Bertin Energie Environnement. Pour y parvenir, il a fixé pour objectif de réduire les coûts liés à l’énergie, de décarboner le mix et d’adopter une démarche innovante. Le tout en prenant en compte les besoins de croissance du site, dans le respect du caractère historique du lieu.

Un mix énergétique plus vert

L’équipe d’ingénieurs détachée par Bertin Energie Environnement a tout d’abord procédé à un audit énergétique qui a permis d’identifier les principales pistes d’action, mais aussi les différents modes de financements pour réaliser le projet, qu’il s’agisse de fonds régionaux ou du dispositif des certificats d’économie d’énergie (CEE). Les travaux comportent les volets suivants :

  • Remplacer la chaudière vapeur par un nouvel équipement plus performant.
  • Faire isoler les points singuliers.
  • Redimensionner et optimiser la production de froid.
  • Définir le plan de comptage.
  • Dimensionner et intégrer une solution solaire photovoltaïque en autoconsommation.

2,8 millions d'euros investis

À terme, ce projet permettra au site d’Hélette de réaliser une économie de 20 % sur  la consommation d’énergie et de la décarboner tout en obtenant une stabilité de son prix vis-à-vis du réseau électrique grâce à l’auto-consommation photovoltaïque. L’investissement total s'élève à plus de 2,8 millions d’euros, financés en partie par une subvention de la région Nouvelle-Aquitaine et par le dispositif de CEE.

Réalisée en 2019, la première partie des travaux a porté sur l’installation d’une nouvelle chaudière hautes performances qui peut fonctionner au propane et au gaz naturel liquéfié. Cette installation hybride permet d’éviter de dénoncer le contrat propane avant l’échéance, donc de devoir payer des pénalités, et d’envisager un combustible à plus faible impact carbone dans les prochaines années.

La deuxième tranche, qui sera réalisée en 2020, verra la finalisation des consultations sur le froid. Les travaux devraient démarrer à l’automne. Parallèlement, le déploiement des équipements photovoltaïques sera réalisé au cours de l’année. L’ensemble devait être pleinement opérationnel dès 2021.

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois