Données

Vers un réseau cloud européen interopérable

6 juillet 2020 - Stéphanie PERRAUT

Le projet franco-allemand Gaia-X a pour objectif de créer une alternative aux clouds chinois et américains, tels que Alibaba, Amazon, Google et Microsoft. Parmi les membres fondateurs, on trouve de grands noms hexagonaux comme Orange, OVH, Atos ou encore EDF. Du côté allemand, Deutsche Telekom, Siemens, Beckhoff ou Bosch viennent compléter l'offre. La plate-forme en cours de construction repose sur les valeurs européennes de protection des données, de gestion des identités et de sécurité informatique. Autre caractéristique clé, la réversibilité facilite et sécurise la migration des données et des applicatifs d'un cloud à un autre.

En se fondant sur des cas d’utilisation issus de nombreux domaines économiques et du secteur public, les partenaires du projet ont conçu un réseau ouvert de data centers. L’infrastructure finalisée est annoncée pour début 2021. Les données pourront être partagées de façon sécurisée, ce qui favorise la collaboration à l’échelle européenne, dans le domaine de la recherche par exemple. Des clouds spécifiques pourront être déployés pour les différents secteurs, par exemple pour le traitement des données médicales.

 

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois