L’Anses vient de proposer de classer le bisphénol B, en tant que substance extrêmement préoccupante dans le cadre du règlement Reach. Autorisé hors Union européenne, le bisphénol B peut être utilisé comme substituant du bisphénol A. Crédit : Abode Stock.

Qualité

Le bisphénol B, le perturbateur endocrinien à surveiller

22 mars 2021 - Marjolaine Cérou

L’Anses vient de proposer de classer le bisphénol B, en tant que substance extrêmement préoccupante dans le cadre du règlement Reach. Autorisé hors Union européenne, le bisphénol B peut être utilisé comme substituant du bisphénol A.

Dans le cadre de la Stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens, l’Anses vient de classer le bisphénol B, une molécule utilisée dans certains pays tiers comme alternative au bisphénol A, en tant que substance extrêmement préoccupante dans le cadre du règlement Reach. « Le bisphénol B présente des propriétés endocriniennes similaires au bisphénol A, voire légèrement plus prononcées », indique l’Anses.

Suite à des observations sur des rongeurs et poissons, les experts ont mis en exergue une activité endocrinienne, et plus particulièrement une action œstrogénique se caractérisant par l’augmentation de la production d’œstrogènes et par l’activation des récepteurs aux œstrogènes. Ils pointent également du doigt une altération du système reproducteur mâle (réduction de la production quotidienne de spermatozoïdes, diminution du poids relatif des organes reproducteurs). « Ce qui montre un lien biologiquement plausible entre l’activité endocrinienne et les effets néfastes précités », souligne l’Anses.

Hors Union européenne, le bisphénol B est utilisé comme alternative aux bisphénol A et bisphénol S dans certains pays, comme les États-Unis où il est enregistré en tant qu'additif indirect pour certains revêtements et polymères en contact avec les aliments. Il a également été retrouvé dans des échantillons biologiques de populations européennes ainsi que dans des milieux environnementaux en Chine.

L’objectif pour l’Anses est d’éviter l’utilisation de la substance. L’identification du bisphénol B en tant que substance extrêmement préoccupante permet en effet d’obliger les importateurs à déclarer sa présence à une concentration supérieure à 0,1 %.

Reste à savoir à présent si le bisphénol B est susceptible de se retrouver dans certains contenants destinés au contact alimentaire. Pour rappel, l'hypothèse a été infirmée dans le cas du bisphénol S, qui a été classé en tant que perturbateur endocrinien par les autorités.

Process Alimentaire - Ateliers de l'Emballage

LES ATELIERS DE L'EMBALLAGE

Événement organisé par Process Alimentaire
Date: mardi 12 octobre 2021
Lieu : Roazhon Park de Rennes.
Le thème de cette 3e édition :
l'innovation au service du juste emballage

Inscription en ligne