Sécurité du personnel

Mieux Informer pour éviter les accidents du travail

28 mai 2009 - Josselin Moreau

  • Mieux Informer pour éviter les accidents du travail

    • L’affichage d’une campagne d’information visuelle en production permet les bons comportements à adopter pour travailler en sécurité

    • Campagne d'information visuelle Fullmark "Zéro accident, zéro incident"

    • Campagne d'information visuelle Fullmark "Zéro accident, zéro incident"

    • Campagne d'information visuelle Fullmark "Zéro accident, zéro incident"

    • Campagne d'information visuelle Fullmark "Zéro accident, zéro incident"

    • Campagne d'information visuelle Fullmark "Zéro accident, zéro incident"

Comment mieux sensibiliser les salariés face aux risques d’accidents du travail ? La nouvelle campagne d’information visuelle proposée par la société belge Fullmark propose d’aborder ce problème de façon conviviale en suscitant la curiosité des employés. Baptisée « Zéro accident – Zéro incident », elle est spécialement dédiée au secteur agroalimentaire.

Douze thématiques

La campagne se décline sous la forme d’une bande dessinée mettant en scène des opérateurs. Douze thématiques illustrent les principales causes d’accident se produisant dans les industries alimentaires, parmi lesquels les coupures, les glissades, les accidents de circulation, les problèmes d’ergonomie des postes, le rangement et la propreté ou encore la co-activité.
Pour chaque risque, une affiche grand format est couplée à une carte individuelle d’information pour les opérateurs et à des fiches d’action pour les chefs d’équipe. Celles-ci résument les principales informations sur chaque risque et intègrent des témoignages de personnes accidentées. Elles font le parallèle avec les risques domestiques.
Fullmark fournit aussi un guide d’application sous forme d’un CD pour lancer, suivre et évaluer la campagne. Deux posters d’introduction (avec un grand point d’interrogation) permettent de susciter la curiosité avant le lancement de la campagne.

L’agroalimentaire reste très accidentogène

En agroalimentaire, Les atteintes aux mains et les accidents par glissades constituent les deux premières causes d’arrêt de travail. En 2007, 120 999 accidents sont survenus dans les industries alimentaires parmi les 2 240 678 salariés relevant du régime général de la sécurité sociale (source : Caisse nationale d'assurance maladie des travailleurs salariés). L’agroalimentaire reste toujours très accidentogène avec un indice de fréquence de 54 accidents avec arrêt pour mille salariés. Parmi les secteurs les plus touchés, la découpe et l’abattage de viande restent cette année encore les activités les plus dangereuses avec des indices de fréquence respectifs de 108 ‰ et 157 ‰. La dangerosité est importante avec un indice de fréquence des accidents avec incapacité permanente trois fois supérieur à la moyenne. Suivent la boulangerie-pâtisserie industrielle (93 ‰), l’industrie du poisson (83 ‰) et la production de viandes de volailles et la charcuterie (82 ‰).

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois