En 2019, les investissements dans la foodtech ont plus que doublé, passant de 0,9 à 2,4 M€. A noter, les financements sur les années impaires sont en général plus importants que sur les années paires. 2020 laisse donc présager une année en repli, surtout avec l’impact du Covid-19. Crédit photo DigitalFoodLab

Vie des IAA

2019, année record pour la foodtech européenne

4 mai 2020 - Amelie Dereuder

La semaine dernière, le cabinet de conseil DigitalFoodLab a publié un rapport sur l’état de la foodtech (start-up alimentaires) en Europe. Réalisé avec le soutien de Kea & Partners (cabinet de conseil), Eutopia (fonds d'investissements), Nestlé et Vitagora (pôle de compétitivité IDF et Bourgogne), il illustre le développement de ce domaine qui regroupe plus de 2000 entreprises.

En 2019, les investissements dans ces start-up ont plus que doublé, passant de 0,9 à 2,4 milliards d'euros. A noter, les financements sur les années impaires sont en général plus importants que sur les années paires, ce qui explique l’écart. Le montant total est à la hausse, mais le nombre de levées de fond a plutôt tendance à décroitre. « Même si les investissements ont été beaucoup plus importants en 2019, le nombre d’opérations est lui plus stable. Les levées de fonds de 10 millions d'euros et plus augmentent mais les deals sont moins nombreux. Une baisse qui doit être observée avec prudence et qui s’explique notamment par la difficulté à identifier les petits deals, de moins en moins reportés par les start-up », explique Matthieu Vincent, co-fondateur de DigitalFoodLab. Cinq start-up se partagent près de 1,4 milliard d’investissements (soit 58% des montants investis sur le continent) : Deliveroo, Glovo, Ynsect, Picnic et Wolt.

Le Royaume-Uni domine les investissements

L’écosystème de la foodtech européenne est dominé par le Royaume-Uni (leader depuis 6 ans) avec 711 millions d'euros investis en 2019, suivi par les co-leaders : la France (+76 % en 2019 par rapport à 2018), l’Allemagne, les Pays-Bas et l’Espagne (grâce notamment à la start-up Glovo). Le troisième groupe est constitué du petit mais dynamique écosystème des pays nordiques ainsi que de la Suisse, la Belgique et l’Italie. À noter que 72 % des investissements réalisés en 2019 proviennent de start-us dont le siège est dans l’une de ces huit villes : Londres, Berlin, Paris, Amsterdam, Barcelone, Milan, Zurich et Stockholm.

La livraison toujours dynamique

En ce qui concerne les secteurs les plus dynamiques, la livraison de plats de restaurants et de courses est celui qui attire le plus les investisseurs. Les deux-tiers des investissements réalisés dans la foodtech européenne l’ont été auprès de start-up spécialisées dans ce secteur. De leur côté, l’agtech (18 %) et le foodservice (10 %) attirent toujours une large part des investissements alors que les start-up foodscience (produits transformés et packaging), bien que de plus en plus nombreuses, ne lèvent toujours pas de fonds de manière significative.

La France privilégie l’agriculture et les services à la restauration

L’écosystème français est particulier à bien des égards. Tout d’abord, les investissements n'ont commencé à décoller qu’à partir de 2016, soit deux ans après le Royaume-Uni et l’Allemagne. De plus, les start-up de livraison sont rachetées (Foodchéri par Sodexo en 2018 et Dejbox par Carrefour fin 2019) avant d’avoir eu le temps de se développer à l’international et de lever des fonds significatifs. La France est ainsi le seul pays du top 5 européen à ne pas disposer d’un leader international de livraison de courses ou de plats de restaurants. Enfin, les investissements sont très concentrés dans le domaine du foodservice, avec une tradition e-commerce et technique forte et dans l’agtech avec des marketplaces B2B (Agriconomie), de l’alimentation animale à base d’insectes (Ynsect, InnovaFeed) et des biotechs agricoles (Microphyt).

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois