Des risques de ruptures sur les œufs

4 novembre 2022 - Marjolaine Cérou

Le Syndicat national des industriels et professionnels des œufs (SNIPO) alerte quant à la situation critique sur le marché de l’œuf.

Entre la grippe aviaire et la guerre en Ukraine, qui entraîne une explosion des coûts de production, le Syndicat national des industriels et professionnels des œufs (SNIPO) tire la sonnette d’alarme. « Ces tensions provoquent une forte déstabilisation des chaines d’approvisionnement et une baisse des capacités de production, entrainant d’importantes ruptures », s’alarment les professionnels de la filière.

La crise d’influenza aviaire continue de perturber la filière. Après une accalmie cet été, la situation se dégrade de nouveau depuis la rentrée, avec de nombreux foyers confirmés en élevages et un relèvement du risque IAHP (Influenza aviaire hautement pathogène) sur l’ensemble du territoire national le 2 octobre. La filière craint ainsi une aggravation de la baisse de capacité de production nationale et européenne. 

La flambée des coûts de production (matières premières, emballages, énergie, transport…) maintient les prix des œufs à des niveaux très élevés « alors que la hausse sidérale des coûts de l’énergie n’a pas encore été répercutée vers l’aval », rappelle le syndicat. 
 

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois