Pepsico s’engage à atteindre la neutralité carbone en 2040

18 janvier 2021 - Stéphanie PERRAUT

Le 14 janvier 2021, PepsiCo a annoncé sa volonté d’accélérer son agenda climatique, défini initialement lors de la signature de l’accord de Paris en 2015. L’objectif est d’atteindre la neutralité carbone avec 10 ans d’avance, en 2040. Cet agenda comprend une étape transitoire en 2030, où le groupe s’engage à réduire de 40 % ses émissions de gaz à effet de serre sur l’intégralité de sa chaîne de valeur. A cette échéance, PepsiCo entend avoir réduit de 75 % les émissions générées pour le compte de ses activités propres et de 40 % les émissions générées de manière indirecte par ses fournisseurs (sur la base des émissions produites en 2015). « Notre nouvelle trajectoire va nous conduire à redoubler d’efforts pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre. Elle aura un impact à la fois sur notre activité en interne, mais aussi sur celle de nos fournisseurs et de nos embouteilleurs. Pour dire les choses simplement, nous devons tous collectivement en faire plus », a déclaré Silviu Popovici, directeur général de PepsiCo Europe.

En Europe, PepsiCo a déjà réduit ses émissions totales de 6 % depuis 2015 et va prioriser les chantiers suivants :

  • L’agriculture : PepsiCo va continuer à étendre son réseau de fermes pilotes pour aider les agriculteurs à mettre en place des pratiques respectueuses de l’environnement. En Europe, les usines Lay’s et Walker vont produire des engrais à faibles émissions de CO2, à partir de déchets de pommes de terre. Pepsico accompagnera aussi la transition de ses fournisseurs en matières premières agricoles vers les énergies renouvelables.
  • Les emballages : L’annonce récente qui vise à proposer des emballages conçus avec 100% de matières recyclées d’ici 2022 pour les boissons est un marqueur fort de la feuille de route vers la neutralité carbone.
  • La production et la chaîne logistique : De plus en plus de marques (Lay’s, Quaker, Tropicana, Pepsi Max) produisent en ayant recours aux énergies renouvelables. PepsiCo travaille aussi avec ses fournisseurs logistiques pour privilégier l’utilisation de combustibles propres. En parallèle, des projets s’appuyant sur l’intelligence artificielle sont en cours de déploiement dans le but d’optimiser le transport des marchandises et améliorer le remplissage des camions. En France, PepsiCo a rejoint la démarche Fret 21 l’an dernier et s’est engagé à réduire de 16 % ses émission de gaz à effet de serre d’ici 2022.
  • Les procédures internes : De nouvelles procédures sont peu à peu mise en place pour réduire l’empreinte carbone des collaborateurs, à l’image du programme « Sustainable from the Start » qui place l’enjeu environnemental au cœur des projets d’innovation. En outre, PepsiCo déploie deux programmes complémentaires : l’un vise à réduire le bilan carbone des déplacements professionnels des collaborateurs et l’autre envisage d’intégrer le critère climatique dans le choix des partenaires logistiques pour le transport des marchandises.




 

 

Process Alimentaire - Offres d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L'AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l'actualitédu secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossierssur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois