Emballage

Coca-Cola montre le recyclage du PET à l’Infineo

8 octobre 2013 - François Morel

Le 1er centre pédagogique sur l’économie circulaire des emballages ouvre le 18 octobre. Son but est de sensibiliser chaque année plus de 5000 jeunes scolarisés aux enjeux de l’économie circulaire des emballages, pour améliorer la collecte et éviter les problèmes de disponibilité de R-PET apte au contact alimentaire.

A l’initiative de Coca-Cola Entreprise et de la société APPE ( Artenius PET Packaging Europe), le 1er centre pédagogique sur l’économie circulaire des emballages, et plus précisément sur le recyclage des bouteilles PET (polyéthylène téréphtalate) va être ouvert dans dix jours, le 18 octobre, sur le site industriel APPE de Sainte-Marie-la- Blanche (Côte d’Or). Les promoteurs du projet se sont fixés comme objectif de sensibiliser chaque année plus de 5000 jeunes (en âge de scolarité) aux enjeux de l’économie circulaire des emballages.

L’opération n’est pas gratuite. Le taux de recyclage des bouteilles en PET ne dépassait pas, il y a trois ans, 50%, 1 bouteille sur 2. Alors que la demande de PET recyclé pour des incorporations qui vont jusqu’à 20, 40 % voire 100 %, est en forte augmentation. A l’époque, le directeur de l’usine de Sainte-Marie-la-Blanche expliquait que « s’il n’y a pas d’amélioration de la collecte dans les années à venir, il risque de se poser un problème de disponibilité de R-PET apte au contact alimentaire » (voir Process Alimentaire n° 1276, décembre 2010, page 68).

La création de cet espace de sensibilisation s’accompagne d’un investissement, qualifié de majeur, de 8,7 millions d’euros dans le cadre d’une co-entreprise associant APPE et Coca-Cola Entreprise. Le leader des BRSA concrétise un projet industriel sur le site bourguignon qui est destiné à augmenter de 70 % la capacité de production de R-PET du site.

Autrement dit, la filière plastique et les industriels de la boisson prennent leur destin en mains. Comme l’a révélé récemment l’étude effectuée par l’organisme PRE ( Plastic Recyclers Europe ) qui représente la profession du recyclage. Les recycleurs prennent conscience « que le taux actuel de recyclage, en fait de tri, n’est plus tolérable ». Cette étude, réalisée par Bio Intelligence Service, montre qu’un taux de recyclage de 62 % des matières plastiques peut être atteint. CQFD.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois