Emballages

Eco-organisme : Citeo devient une entreprise à mission

23 novembre 2020 - Karine Ermenier

La préservation de la planète et des ressources est désormais la raison d’être de Citeo qui vient gonfler les rangs des entreprises à mission, aux côtés de Danone, Léa Nature et bien d’autres. Détails de ses engagements.

La loi relative à la croissance et à la transformation des entreprises de 2019, dite loi Pacte, a introduit la qualité de société à mission. Elle permet à une entreprise de déclarer sa raison d'être à travers plusieurs objectifs sociaux et environnementaux. La société à but non lucratif Citeo saisit cette opportunité pour rejoindre les rangs des entreprises à mission, aux côtés de Danone, Léa Nature, Ecotone (ex-Wessanen), la Laiterie Gilbert, Nutriset mais aussi La Poste, la Camif, Natures&Découvertes, etc.

L'éco-organisme s’est doté de la raison d’être suivante : « Pour répondre à l’urgence écologique et accélérer les transformations qui s’imposent, Citeo veut engager et accompagner les acteurs économiques à produire, distribuer et consommer en préservant notre planète, ses ressources, la biodiversité et le climat. » Ce nouveau statut, adopté en assemblée générale le 17 novembre dernier, est l’aboutissement d’un travail initié il y a près de deux ans avec les parties prenantes internes et externes. « Ce changement de statut est à la fois un mouvement naturel pour Citeo, pionnière de l’économie circulaire depuis près de 30 ans, et la marque d’une ambition et d’un engagement environnemental et social renouvelés », indique l’entreprise. Laquelle s’est fixé cinq engagements dont la bonne exécution sera contrôlée par un organisme tiers accrédité :   

•           réduire l’impact environnemental des produits de ses clients en ancrant l’économie circulaire et l’écoconception dans leurs pratiques et leurs stratégies ;

•           créer les conditions pour construire les solutions qui conjuguent performances environnementale et économique ;

•           donner les clés aux consommateurs pour réduire l’impact environnemental de leur consommation ;

•           co-construire et promouvoir les solutions et les positions de l’entreprise, de l’échelle locale à l’international ;

•           cultiver l’engagement de ses collaborateurs au service de sa mission.

Un salarié de l’entreprise ainsi que neuf autres membres ont été nommés au Comité de Mission pour assurer le suivi des actions :

  • des représentants du collège «Personnalités qualifiées» : Carlos Moreno (Professeur des Universités, spécialiste de la Smart City) et Shu Zhang (CEO de Pandobac), Philippe Moati (Professeur des Universités, cofondateur de l'Observatoire société et consommation Obsoco), Patricia Ricard (présidente de l'Institut océanographique Paul Ricard) ;
  • des représentants du collège «Clients» : Jacques Rocher (directeur Développement durable du groupe Yves Rocher et Président de la fondation Yves Rocher), Laëtitia Magre (Co-présidente de E.Leclerc) ;
  • une représentante du collège «Opérateurs » : Anne Leguennec (directrice générale de l’activité recyclage et valorisation des déchets de Veolia France) ;
  • une représentante du collège «Associations» : Nathalie Boyer (directrice générale d’Orée) ;
  • un représentant du collège «Élus» : Christophe Bouillon (président de l’Association des petites villes de France)
Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois