Etat et régions signent le contrat de filière

Le ministre de l’Agriculture, le ministre du Redressement productif et le ministre délégué à l’Agroalimentaire ont signé le 19 juin à Paris, avec le vice-président de la région Aquitaine, Jean-Pierre Raynaud et le vice- président du Comité stratégique de la filière alimentaire, Jean-René Buisson (aussi président de l’Ania) le Contrat de la filière alimentaire. Celui-ci est le fruit de la concertation engagée en septembre 2012 par le gouvernement, en faisant le tour des régions de France. Il y a eu au total 140 ateliers auxquels ont participé 2000 professionnels.

Les engagements mutuels avec les régions et la filière alimentaire, prévus dans ce Contrat, concernent six domaines :

  • Emploi : la formation et le recrutement de 150 000 jeunes en alternance sur la période 2014-2017, et un plan de formation sur l’acquisition des savoirs fondamentaux pour 5000 salariés supplémentaires. Côté moyens, l’Etat participera « à cette bataille pour l’emploi » avec le crédit d’impôt compétitivité emploi (CICE).
  • Exportations : l’allocation par le ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt d’un budget de 100 M€ sur 3 ans, et le financement (à hauteur de 8 M€) d’une plate-forme dématérialisée pour simplifier les démarches des exportateurs en matière d’agrément et de certification sanitaire. Plus précisément, la filière alimentaire s’engage à augmenter ses exportations vers l’Asie du Nord de 2 Mrds€ à l’horizon 2017, sauf changement de contexte politique ou commercial. Autre objectif : augmenter de 40% le nombre de VIE dans les entreprises à la même échéance.
  • Investissements d’avenir : un programme de soutien des projets de modernisation des entreprises alimentaires, visant l’accroissement de la productivité et la diminution de la pénibilité des tâches en lien avec les problèmes d’attractivité de la profession, et l’augmentation des compétences.
  • Innovation : la filière alimentaire s’est engagée à mettre en place une plate-forme de coordination, unique, rassemblant les entreprises et les acteurs de la recherche technologique dans le but d’élaborer un programme de recherche technologique à l’échelle nationale.

Les autres grands items de ce contrat concernent « le défi vert », la qualité et la promotion du modèle alimentaire français et les relations au sein de la filière.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois