Fipronil : Michel-Edouard Leclerc s’interroge sur la transparence d’une partie de ses fournisseurs

17 août 2017 - Pierre Christen

Sur son blog, à la date du 15 août, Michel-Edouard Leclerc a indiqué que « le Galec (Groupement d’achat E.Leclerc) a interrogé 491 fournisseurs susceptibles d’être concernés [par une contamination au fipronil], car leur production contient des ovoproduits ». Il a précisé que « seuls 295 ont fait un retour jusqu’à présent. Sur ces derniers, 4 fournisseurs nous ont déclaré être potentiellement concernés, la plupart attendant toutefois des confirmations analytiques suite aux évaluations menées ».

Concernant les MDD, la Scamark a identifié deux références de gaufres fabriquées aux Pays-Bas concernées par la contamination au fipronil (« 12 gaufres 250 g €co+» et « 6 gaufres poudrées 260g P’tit Deli»). Les lots en question ont été retirés.


Concernant les œufs frais vendus sous la Marque Repère et €co+, Michel-Edouard Leclerc a rappelé qu’ "il n’y a aucun risque, l’approvisionnement étant français".


Voilà pour le bilan factuel, que Michel-Edouard Leclerc a commenté « en s’interrogeant sur le fait que 40 % des industriels interpellés à ce jour n’ont toujours pas répondu aux demandes [de l’enseigne]. Vacances ? Défaillance de leur service de crise ? Embarras à répondre ? Manque d’infos de leur côté ? Je lis dans la presse que les labos sont submergés de demandes d’analyse, peut-être ces industriels n’ont-ils pas encore les résultats, mais rien n’empêche de dialoguer avec le distributeur en attendant. Il y aura immanquablement une remise à plat des process à initier après ce triste épisode ».


Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois