OGM : l’étude Seralini sous le feu des critiques

22 septembre 2012

L’étude menée par le Pr Gilles-Eric Séralini du Criigen concluant à un risque cancérigène provoqué par la consommation du maïs OGM NK 603 a rallumé la guerre entre pro et anti-OGM.

Bien que publiée par la sérieuse revue américaine "Food and Chemical Toxicology", elle suscite en effet un torrent de critiques. Par exemple, les experts de l’Association Française des Biotechnologies végétales ( AFBV), signalent que, « contrairement à ce qui est affirmé, [cette étude] n’est pas la première à avoir évaluer les effets a long terme des OGM sur la santé. Il existe en effet de nombreuses études toxicologiques qui ont évalué les effets à long terme des OGM sur la santé des animaux. Ces études réalisées sur des rats mais aussi sur d’autres animaux par des chercheurs d’horizons différents n’ont jamais révélé d’ effets toxiques des OGM ».

Si le débat scientifique ne fait que commencer, il apparaît certain que ses promoteurs ont brillé par la maîtrise du plan de communication. La couverture du Nouvel Observateur « Les OGM sont des poisons ! », le culte du secret savamment orchestré et la sortie concomitante du film « Tous Cobayes » portant sur l’étude en sont l’illustration.

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois