Ingrédients

Polaris s'exporte au Brésil

30 juin 2014 - Amélie Dereuder

La gamme Omegavie de Polaris qui est autorisée au Brésil concerne des huiles de poissons concentrées en EPA et DHA, des omégas 3.

En pleine coupe du monde de football, le spécialiste de la production de lipides nutritionnels, Polaris, a obtenu l'accréditation pour exporter ses huiles au Brésil. Il vise le marché très lucratif des nutraceutiques.

La société bretonne a décidé de consolider sa présence à l'international en visant le Brésil, un pays émergent dans le domaine de du complément alimentaire. « Les pays BRIC (Brésil, Russie, Indes, Chine), et notamment le Brésil, sont sur nos écrans radars, là où se trouve la croissance. Les habitudes de consommation des Brésiliens sont semblables à celles des Français : ils sont très portés sur la beauté et la santé. Nos ingrédients ont donc ainsi toute leur place sur ce marché », précise Stéphane Lozachmeur, p-dg de Polaris.

Un travail de longue haleine a été nécessaire afin de recevoir l'autorisation du « MAPA », le Ministère de l’Agriculture brésilien. Véronique Sanceau, responsable marketing et commercial de Polaris, explique : « Il nous a fallu un an pour avoir l'autorisation de commercialiser une dizaine de nos huiles marines naturelles ou concentrées de la gamme Omegavie. »

Elle continue : « Le Ministère est très regardant sur tout ce qui rentre au Brésil : nous avons dû fournir des cahier des charges produit et des certificats d'origine et de qualité. Même si le contenu des informations demandées ne posaient pas de problème, il nous a fallu faire preuve de persévérance car elles tombaient au compte-goutte. En contrepartie, la concurrence est plus rare vu la difficulté pour obtenir l'accréditation. »

Polaris a déjà mis en place un distributeur dans ce pays et voit déjà plus large. « L'avantage est que si l'on peut vendre au Brésil, nous pourrons alors partir sur d'autres pays d'Amérique du Sud », se réjouit Véronique Sanceau.

Dernière nouveauté Polaris : l'huile d'inca-inchi, un fruit venant du Pérou (cacahuète des Incas). Présentée lors du Vitafoods 2014, cette huile est riche en ALA (acide alpha-linolénique) et a un goût exotique entre l'asperge et le petit pois. Cet aliment a obtenu le statut Novel Food en 2012 et peut être utilisé comme huile de table.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois