Ingrédients

Symrise en discussions exclusives pour l'acquisition de Diana

14 avril 2014 - Amélie Dereuder

Symrise, un des quatre plus gros acteurs des arômes et parfums est entré en discussions exclusives avec Ardian pour la cession du groupe Diana.

Après de longues discussions et fausses pistes, le rachat du groupe français Diana se confirme. Symrise, un des quatre plus gros acteurs de l’industrie des arômes et parfums est entré en discussions exclusives avec Ardian, le fonds d'investissement qui possède Diana.

Il y a un mois, c'est le nom de Naturex qui affolait la presse, pour un possible rachat du groupe français spécialisé dans les ingrédients naturels et les facteurs d’appétence en petfood. On savait qu'Ardian souhaitait céder Diana, et que trois fonds d'investissements et deux « acheteurs stratégiques » étaient en pourparlers depuis janvier 2014. Depuis, les choses ont évolué, et c'est l'Allemand Symrise qui doit reprendre l'entreprise qui a réalisé un chiffre d’affaires d'environ de 451 millions d'euros en 2013, et une marge de 21% d'excédent brut d'exploitation. Les négociations ont déjà bien avancé, on sait notamment que l'offre tourne autour de 1,3 milliard d'euros et que la transaction devrait se terminer au 3e trimestre 2014. Pour rappel, Ardian avait acquis Diana en 2007 pour 710 millions d'euros. La finalisation de l’opération interviendra après approbation des instances représentatives du personnel et approbation des autorités compétentes

En rachetant Diana, Symrise se taillerait une meilleure place dans le monde des arômes, et s'étendrait sur l'activité pet food. Heinz Jürgen Bertram, président-directeur général de Symrise, est enthousiaste : « ce projet d'acquisition représente une étape majeure pour Symrise et marque notre dixième anniversaire. Le groupe Diana est une entreprise remarquable, à forte rentabilité, qui complète parfaitement nos activités sur le marché Flavor & Nutrition. Grâce à Diana, nous serons en mesure de diversifier considérablement notre offre d'ingrédients naturels, d’exploiter de nouveaux secteurs d'activité [...] L'intégration prévue de Diana va créer une entité sans précédent qui nous offrira de nouvelles opportunités de croissance rentable au-delà de notre marché actuel. » L'objectif est d'atteindre une croissance annuelle globale de 5 à 7% par an jusqu'en 2020.

Symrise renforcera la présence locale de Diana dans les marchés émergents et lui fera profiter de l’expertise R&D de ses unités Flavors, Consumer Health et Life Essentials. Le fournisseur d'ingrédients naturels est déjà présent dans 23 pays et réalise environ 50% de son chiffre d'affaires hors Europe. Il avait acquis Confoco International au Royaume-Uni et Confoco Ecuador en Equateur en 2013, la société américaine Pacific Pure Aid, le spécialiste de l’extrait de champignons, Arômes de Chacé et Copack France. Auparavant, Diana avait acheté Map Technologies en 2011 et la société DPS. «En tant que leader dans le monde Flavor & Fragrance, Symrise est un partenaire idéal pour Diana pour la poursuite de son développement et de sa croissance » a déclaré Philippe Poletti, senior managing director d'Ardian. De son côté, Diana n'a pas souhaité commenté la cession pour le moment.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois