A Saint Pol sur Ternoise (62), Engie Solutions et Ingredia ont signé un accord industriel sur quinze ans pour l’optimisation d’une nouvelle chaudière biomasse, plus adaptée aux besoins de l’usine et plus en phase avec ses objectifs d’économies d’énergies et de performance environnementale.  (Photo : Ingredia)

Décarbonation

Chaufferie biomasse : Ingredia et Engie Solutions vont collaborer sur le long terme

27 septembre 2021 - Stéphanie PERRAUT

A Saint-Pol-sur-Ternoise (62), Engie Solutions et Ingredia ont signé un accord industriel sur quinze ans pour l’optimisation d’une nouvelle chaudière biomasse, plus adaptée aux besoins de l’usine et plus en phase avec ses objectifs d’économies d’énergies et de performance environnementale.

D’ici deux ans, Ingredia, filiale de La Prospérité Fermière, disposera à Saint-Pol-sur-Ternoise (62) d’une nouvelle chaudière biomasse de 20 MW, plus adaptée à la production de l’entreprise et à ses perspectives d’évolution. C’est l’objectif ambitieux de l’accord signé le 20 septembre 2021 entre la coopérative laitière et Engie Solutions. L’énergéticien va accompagner le site pendant quinze ans, dans le cadre d’un engagement de résultats.

13 millions d'euros investis

Depuis 2008, Ingredia génère de la vapeur à partir de biomasse bois, largement présente dans les Hauts de France. Aujourd’hui, la coopérative redynamise sa stratégie en faveur des énergies renouvelables, de récupération et faiblement carbonées avec comme objectif une politique de maîtrise des consommations de ses outils industriels. « Externaliser à Engie Solutions et transférer à des experts l’exploitation de notre chaudière nous permet de nous concentrer sur les investissements de notre cœur de métier : les ingrédients innovants », déclare Sandrine Delory, directrice générale de Prospérité Fermière Ingredia. Ce projet représente un investissement de 13 millions d’euros. Il bénéficie du fonds de soutien de l’Ademe dans le cadre de France Relance (43 % de subvention) et du BCIAT (Biomasse Chaleur Industrie Agriculture et Tertiaire).

26 000 t/an de CO2 évitées

La nouvelle chaudière permettra à la coopérative de passer de 63 à 85 % d’énergie renouvelable, tout en participant à la modernisation du tissu industriel local. Ingredia passera de 15 à 26 milliers de tonnes de CO2 évitées par an. « Ce projet conforte notre volonté de valoriser et préserver notre territoire avec l’approvisionnement en bois en local et grâce à l’accompagnement par Engie Solutions des projets d’agroforesterie chez nos coopérateurs », souligne Serge Capron, président de Prospérité Fermière Ingredia. 75 % du bois-énergie utilisé proviendra d’un rayon de moins de 100 km.

Le début des travaux est prévu en 2021 pour une mise en activité de la nouvelle chaudière en 2023.

 

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois