Mademoiselle Desserts se dote de robots collaboratifs pour soulager les opérateurs sur les tâches pénibles comme les répétitives décorations manuelles.

Automatisation

Mademoiselle Desserts améliore les conditions de travail avec des cobots

13 septembre 2021 - Stéphanie PERRAUT

Le groupe pâtissier se dote de robots collaboratifs pour soulager les opérateurs sur les tâches pénibles à l'image des répétitives décorations manuelles.

Mademoiselle Desserts investit massivement pour moderniser ses sites de production, gagner en capacité et en performance tout en réduisant la pénibilité. Fin 2020, le groupe a annoncé un plan d'investissement de 30 millions d'euros sur 18 mois. Pour améliorer les conditions de travail, il a identifié 13 projets de cobots sur l’ensemble de ses activités, pour le conditionnement, l’enfournement et le démoulage. Les premiers projets sont concrétisés. C'est le cas à Broons (22), où le spécialiste de la pâtisserie a récemment opté pour un cobot (robot collaboratif) en remplacement des poches à douilles, utilisées de façon manuelle pour décorer certaines réalisations. L’enjeu était d'automatiser pour supprimer des gestes répétitifs. « Nous avons intégré un seul cobot à date pour des opérations de décors comme celle-ci. Mais en 2020, nous avions déjà intégré un autre cobot pour faire de la manutention de plaques », précise Yann Sauvaget, ingénieur projet industriel pour le site. « L'intégration a été effectuée en interne avec les équipes du site », poursuit-il. Compact et conçu pour travailler avec l’humain dans un espace commun, l'actionneur est aussi flexible et mobile. « On peut l’utiliser et le déplacer très facilement dans les ateliers. De nombreuses applications sont à l’étude », communique Mademoiselle Desserts.

Depuis l'acquisition en 2019 des Délices des sept vallées, le groupe Mademoiselle Desserts s'appuie sur douze sites de production, huit en France, trois en Grande-Bretagne et un aux Pays-Bas pour confectionner les 4 000 références de pâtisseries surgelées à son porte-feuilles. Son chiffre d’affaires a atteint 343 millions d’euros en 2019.

 

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois