Selon le dernier rapport du RASFF, le réseau européen des alertes sanitaires relatives aux produits alimentaires, 3 862 notifications ont été recensées en 2020 (-6 % versus 2019), parmi lesquelles 1 400 alertes (+22%). Une année dominée par l'oxyde d'éthylène.

Qualité

Les rappels d'oxyde d'éthylène dominent le rapport RASFF 2020

30 août 2021 - Maria Guillon

Selon le dernier rapport du RASFF, le réseau européen des alertes sanitaires relatives aux produits alimentaires, 3 862 notifications ont été recensées en 2020 (-6 % versus 2019), parmi lesquelles 1 400 alertes (+22%). Une année dominée par l'oxyde d'éthylène.

Le réseau d’alerte européen RASFF (Rapid Alert System for Food and Feed), qui identifie les aliments et ingrédients présentant un risque sanitaire, vient de publier son rapport d’activité pour l’année 2020. A total, 3 862 notifications ont été recensées contre 4 118 en 2019, soit une baisse de -6 %. Le nombre d'alertes, impliquant un risque grave pour la santé d'un produit, a, en revanche, augmenté de 22 % pour atteindre près de 1 400. C'est la sixième année consécutive que ce chiffre augmente.

sidus de pesticides multipliés par 5

Les rapports par pays d'origine sont dominés par l'oxyde d'éthylène dans les graines de sésame d'Inde et les salmonelles dans la viande de volaille de Pologne. Les résidus de pesticides dans les fruits et légumes de Turquie viennent en troisième position. Les aflatoxines dans les produits à base de noix et les graines en provenance des États-Unis figurent également dans le top 10.
Le rapport souligne qu’au global, « les notifications de résidus de pesticides pour les produits provenant des États membres ont augmenté de près de 500 % pour atteindre un total de 166 », toujours en raison de l'incident lié à l'oxyde d'éthylène, du fait de l’utilisation des graines de sésame dans une grande variété de produits.

Avertissements pathogènes en hausse

Soixante-dix notifications ont été déclenchées par un événement ayant provoqué une intoxication alimentaire. Sur 40 épidémies d'origine alimentaire, 15 sont dues à Salmonella comme cause probable, 10 à des norovirus, 5 ont concerné Listeria monocytogenes et 4 l'histamine.
« Les avertissements sur les micro-organismes pathogènes dans les denrées alimentaires en provenance des pays de l'Union européenne en 2020 ont augmenté de 37 % », note par ailleurs le rapport.  Salmonella est l'agent pathogène le plus fréquemment signalé dans les aliments avec 537 notifications. Un total de 273 avis a concerné des produits à base de volaille en provenance de Pologne. 
Listeria monocytogenes a été signalée à 13 reprises dans des produits à base de poisson froid de Pologne et le même nombre de fois dans des fromages de France.

Le nombre de déclarations liées à norovirus a doublé pour atteindre 50 dont 27 à cause d'huîtres vivantes en France.

Les alertes E. coli ont concerné principalement les produits carnés et les fromages.
Quant aux agents pathogènes présents dans les produits en provenance de pays non-membres de l'UE, ils sont à l'origine de 289 signalements. Ils ont concerné principalement Salmonella dans le poivre noir du Brésil et l'oxyde d'éthylène dans les graines de sésame d'origines diverses.
Enfin, le nombre de rapports émis sur les mycotoxines a chuté à 400 (-23 %). La plupart d'entre eux avaient trait à l'aflatoxine dans les figues séchées de Turquie et les arachides des États-Unis.

Près de 200 contrôles sur le marché ont concerné des allergènes tandis que 81 contrôles aux frontières ont soulevé des soupçons de falsification ou de fraude sur les noix et les graines, les fruits, les légumes et produits de la pêche.
Le rapport est à consulter dans son intégralité sur le site du RASFF.

Process Alimentaire - Ateliers de l'Emballage

LES ATELIERS DE L'EMBALLAGE

Événement organisé par Process Alimentaire
Date: mardi 12 octobre 2021
Lieu : Roazhon Park de Rennes.
Le thème de cette 3e édition :
l'innovation au service du juste emballage

Inscription en ligne