Stokelp aide à valoriser les surstocks alimentaires

15 novembre 2021 - Maria Guillon

La plate-forme de revente de surstocks de matières premières Stokelpa pour but de mettre en relation les industriels agroalimentaires et de participer à réduire le gaspillage.

Le gaspillage alimentaire va devoir être réduit. La France et l’Europe ont légiféré sur le sujet, avec la loi du 10 février 2020 et différentes directives européennes qui imposent un calendrier de réduction progressif : - 30 % d'ici à 2025 et - 50 % d’ici à 2030 sur toute la chaîne alimentaire, de la production agricole à la consommation finale. Les ménages (53 %) et la transformation (19 %) sont responsables des plus grandes pertes.

Côté ménages, l’enjeu pour réduire cette proportion est aujourd’hui de bien faire comprendre la distinction entre une DDM et DLC. Faute d'être comprises et bien interprétées, les dates de consommation sont à elles seules responsables de 20% du gaspillage alimentaire dans les foyers. Récemment, plusieurs industriels ont affiché leur engagement contre le gaspillage, en participant à l'élaboration du Pacte sur les Dates de Consommation initié par Too Good To Go, comme Les 2 Vaches ou en rejoignant les signataires, comme Candia vient de le faire.

Côté transformation, une nouvelle initiative est à mettre en lumière.  Une marketplace met désormais en relation les industriels entre eux pour que les surstocks des uns soient les ressources des autres. La solution s’appelle Stokelp et se présente comme la première plate-forme de revente de surstocks de matières premières. C'est en quelque sorte le « boncoin » du B to B agroalimentaire.

Stokelp est issu d’un constat réalisé par William Launay et Tanguy de Cottignies lors de leurs précédentes expériences dans l’agroalimentaire : « contrairement aux produits finis, les surstocks de matières premières n’ont que très peu d’alternatives de valorisation, soulignent les deux créateurs de la marketplace. Ils sont le plus souvent détruits alors qu’ils sont encore consommables. Or l’industrie agroalimentaire européenne gaspille chaque année 1,6 million de tonnes de matières premières, soit 50 000 camions pleins ».

Valorisation jusqu’à 60% de la valeur initiale

Pour les vendeurs de matières premières, l’intérêt de Stokelp est de pouvoir déposer une annonce en ligne gratuitement. De l’autre, les acheteurs peuvent optimiser leurs coûts d’achat. Leur objectif à 5 ans est très ambitieux : réduire de 30% le gaspillage de matières premières industrielles via l’utilisation de la plate-forme soit l’équivalent d’un demi-million de tonnes sauvées chaque année.

Accessible depuis le mois d’octobre, la plateforme www.stokelp.com comptabilise déjà une quinzaine d’utilisateurs et recense un peu plus de 250 tonnes de matières premières en vente. En moyenne, un vendeur valorise jusqu’à 60% de la valeur initiale de sa matière première en passant par Stokelp. Un vendeur économise environ 30% sur son achat.

Comment ça marche ?

L’utilisation se veut simple et sécurisée : l’inscription et le dépôt d’annonce se font en quelques minutes avec des formulaires pré-remplis. Toutes les annonces sont vérifiées avant leur publication. Les transactions sont sécurisées et Stokelp propose des solutions de livraison et de contrôle qualité complémentaires. La plate-forme se rémunère si et seulement si la transaction est finalisée, en prenant une commission fixe à la charge du vendeur.

Pour accroître son développement, Stokelp vise une première levée de fonds d’ici janvier 2022.

ELO Energies

ELO ENERGIES : 
PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE & DÉCARBONATION

● 6 webinaires animés par notre rédaction et par nos partenaires
● Posez vos questions auxquelles les intervenants répondront en direct
● Profitez d'un accès libre et gratuit sur simple inscription en ligne