Covid-19 : Le chiffre d’affaires des grandes surfaces en hausse de 1,8 %

4 mai 2020 - Karine Ermenier

Les premiers chiffres de l’Insee concernant la période de confinement révèlent une augmentation de 1,8 % du chiffre d’affaires des grandes surfaces sur le mois de mars 2020. Et ce, malgré une chute de 34 % des revenus liés aux carburants, compensés par une progression de 11 % de l’alimentaire.

Sans grande surprise, le chiffre d’affaires des grandes surfaces alimentaires est en progression sur le mois de mars 2020. C’est ce que révèlent – après le décalage lié à la remontée et au traitement des données - les premiers indices relatifs à ce début de période de confinement diffusés par l’Insee.

En mars 2020, le chiffre d’affaires des grandes surfaces alimentaires (incluant les courses en ligne et le drive) a donc progressé de + 1,8 %, comparativement au mois précédent. Il croît fortement dans la vente de produits alimentaires (+ 10,9 % après + 1,8 % en février) en lien avec les comportements de précaution liés à la crise sanitaire et aux mesures de confinement. Il est quasi stable dans la vente de produits non alimentaires (− 0,1 % après −0,6 %) et chute nettement dans celle de carburants (− 34,4 % après − 1,5 %).

Des disparités fortes s’observent entre les formats de magasins. Le chiffre d’affaires des supermarchés a gagné 8,2 % en mars, tandis que celui des hypermarchés a reculé de 1,8 % (après + 0,5 % en février).  Les hypers sont, en effet, pénalisés à plusieurs titres : d’abord parce qu’ils sont, pour la plupart, moins fréquentés car les consommateurs leur préfèrent des points de vente plus petits et de proximité. Ensuite, parce que les ventes de textiles et de produits hors-alimentaire, qui pèsent plus lourd dans le chiffre d’affaires d’un hyper qu’un super, se sont écroulées. Le propriétaire du Leclerc de Kercaradec près de Brest (29) déclarait ainsi au Télégramme le 21 avril dernier que « la survie économique du magasin était en jeu ». En cause, une baisse de fréquentation de 45 % et un chiffre d’affaires en berne de 20 % à 30 % sous l’effet de l’arrêt de certaines activités (optique, culture, jouets, etc.).

En rythme annuel arrêté à fin mars, rappelle l’Insee, le chiffre d’affaires des supermarchés est en hausse (+ 4,4 %) tandis que celui des hypermarchés diminue légèrement (− 0,4 %).

 

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois