Croustibat surfe sur 30 ans d’engagements durables

31 janvier 2022 - Stéphanie PERRAUT

Née en 1992 sous la dénomination « Les panés d’or » de Findus, la marque Croustibat fête cette année son trentième anniversaire. De l’originel Poisson d’Or, la mascotte a progressivement évolué pour être aujourd’hui un génie. « Croustibat est sans doute la plus belle marque de Findus. Avec pour cible les familles avec de jeunes enfants, elle est le fer de lance de nos engagements : la préservation de l’environnement, l’approvisionnement responsable et la qualité nutritionnelle », affirme Vincent Jacquot, directeur général de Findus. Croustibat est aussi une marque au succès pérenne qui a enregistré une croissance de 56 % entre 2016 et 2020. En 2021, elle a réalisé un chiffre d’affaires de 25,8 millions d’euros, soit 8,8 % du chiffre d’affaires de Findus. Croustibat est acheté par 3,7 millions de foyers, soit 35 % des familles avec des enfants de 6 à 12 ans.

Historiquement élaborés à Boulogne sur Mer (62), les bâtonnets affichent depuis 2002 un mode de préparation sans ajout de matière grasse, « Cuisinez léger ». Ils se passent de l’huile de palme en 2011 pour finalement alléguer un Nutriscore A/B en 2019. Les poissons mis en œuvre sont issus de la pêche durable et labellisés MSC. Les emballages carton bénéficient quant à eux du label PEFC. La gamme s’est aussi progressivement segmentée pour répondre aux attentes de jeunes consommateurs de moins de six ans (Croustibat Petits Trésors), de 6 à 10 ans (bâtonnets de cabillaud) puis de 8 à 12 ans (Croustibat Crunchy, lancé en septembre 2021). Elle s’est étendue aux compléments de repas à base de pommes de terre (Croustibat Potato Jungle et Mini Churros, lancés en septembre 2021). Depuis octobre 2021, un nouveau bâtonnet de colin (100 % filet) accompagne les 30 ans de la marque. La chapelure a été reformulée avec des grains plus gros, pour un meilleur contraste de texture. Le graphisme de l’emballage a lui aussi été revisité avec un nouveau logo et une accentuation des rappels à l’univers marin.

Être présente dans la moitié des foyers

Avec un marché potentiel de 4 millions de foyers, Croustibat n’entend pas en rester là. « Notre ambition d’ici trois ans est d’être présent dans 50 % des familles avec enfants de moins de 12 ans. Et d’atteindre un chiffre d’affaires de 35 millions d’euros », annonce Vincent Jacquot. La pandémie a accéléré la dynamique de croissance de la marque. Après une surperformance en 2020, à l’instar de l’ensemble du rayon surgelé, l’année 2021 devrait être marquée par un chiffre d’affaires en léger recul par rapport à 2020 mais toutefois en hausse par rapport à 2019. En cause, les difficultés d’approvisionnement en poissons au premier semestre. En mars et septembre 2022, Croustibat prévoit deux temps forts commerciaux, en magasins, à la télé et sur les canaux digitaux.

 

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois