Eureden, l’union de d’Aucy et Triskalia sera effective le 1er janvier 2020

16 décembre 2019 - Stéphanie PERRAUT

Lors des assemblées générales respectives de Cecab / d’Aucy et Triskalia, les délégués, représentants des adhérents, ont validé le projet d’union des coopératives. Fruit de deux années de co-construction, cette union sera effective au 1er janvier 2020. Elle marque la naissance du groupe agroalimentaire Eureden, qui ambitionne un rayonnement international tout en s’attachant à son ancrage breton. Ce nouvel acteur réunit 20 000 agriculteurs-coopérateurs et 9 000 collaborateurs autour d’une vision commune : le bien-manger pour tous. Il représente un chiffre d’affaires global de 3 milliards d’euros. Plus de 60 sites industriels et 300 magasins complètent la structure du groupe.

La responsabilité sociétale au cœur de la stratégie

La responsabilité sociétale et environnementale (RSE) sera l’un de ses axes stratégiques majeurs. En phase avec les attentes des consommateurs, Eureden s’engage sur l’ensemble de ses métiers :

  • Légumes. Le groupe est engagé dans des démarches de certification environnementale de niveau 2 pour les producteurs Triskalia. Un premier producteur est certifié HVE chez d’Aucy. Eureden entend aussi accompagner la conversion vers le bio.
  • Pesticides. Depuis plusieurs années, des fermes pilotes expérimentent des outils d’aide à la décision, les systèmes d’autoguidage, etc. Le groupe a démarré en 2019 un projet visant à réduire l’usage des pesticides chez ses adhérents. La démarche a mobilisé plus de 200 personnes, salariés et adhérents.
  • Oeufs. Eureden développe un élevage au sol premium avec enrichissement du milieu et lumière naturelle. En volaille de chair, les premiers élevages avec jardin d’hiver ont été lancés.
  • Bien-être animal. Démarré il y a quelques mois, le projet BEA (Bien-être animal) ne part pas de zéro. Chez d’Aucy, une démarche « wellfare » est menée depuis plusieurs années pour les dindes. Triskalia de son côté est l’un des membres fondateurs de la démarche LIT Ouesterel, le laboratoire d’innovation territorial, dédié au bien-être animal.
  • Distribution verte. Eureden travaille au lancement d’une offre alimentaire en circuit court. 

Une organisation décentralisée

Eureden mise sur une organisation décentralisée et, à ce titre, n’aura pas de siège unique. Une « Maison Commune » a été aménagée à Quimperlé (29) pour servir de lieu d’échanges et de partage. Avec cet espace, le groupe entend expérimenter les nouvelles formes d’organisation du travail, en privilégiant le co-working, la créativité et des espaces de visioconférence pour les collaborateurs distants. 
L’organisation géographique d’Eureden repose sur quatre départements, 16 sections territoriales et 32 bassins de proximité. Les métiers de la coopérative seront pilotés par sept sections spécialisées : légumes (sous-section légumes frais et pommes de terre), porcs, œufs, volaille de chair, bovins, lait et céréales (sous-section semences céréales et fourragères). Le groupe comptera aussi trois commissions spécialisées (agro-fourniture, nutrition animale, négoce) et sept commissions transverses (agriculture biologique, développement durable, vie coopérative et territoires, communication, finance, jeunes agriculteurs, formation). Une commission prospective dont le rôle sera de réfléchir au futur du groupe sera lancée courant 2020. 
 

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois