Grignon lance le premier yaourt au sélénium

17 septembre 2013 - Pierre Christen

La Ferme expérimentale de Grignon a développé un yaourt deux fois plus riche en sélénium que les yaourts classiques. C’est le fruit d’une démarche d’enrichissement de l’alimentation des vaches en sélénium d’origine organique. Le principe : ce qui est bon pour la vache est bon pour le consommateur.

Les atouts santé du sélénium restent peu exploités dans les produits alimentaires. La Commission européenne a pourtant autorisé une poignée d’allégations de santé génériques, dont une relative à sa contribution au fonctionnement du système immunitaire. Il bénéfice également d’une image relativement populaire d’antioxydant. Fort de ce constat, la Ferme expérimentale de Grignon met sur le marché un yaourt deux fois plus riche en sélénium que les yaourts classiques. Particularité de la démarche, la teneur obtenue est le fruit de l’enrichissement de la matière première, en l’occurrence le lait, suite à l’amélioration de la ration animale. Une logique qui rappelle - à une échelle moindre - celle de Bleu Blanc Cœur pour les oméga 3.

Cette innovation est le fruit de la collaboration avec Alltech, spécialiste mondial de la nutrition et de la santé animale, qui fournit le sélénium organique (issus de levures), considéré comme plus assimilable que son concurrent d’origine minérale. « Nous avons éprouvé ses effets sur la santé des vaches : baisse du taux d’infection, amélioration du taux de guérison et de la qualité du lait. Aujourd’hui, nous allons plus loin en valorisant cet apport dans les produits transformés », explique Dominique Tristant, le directeur de la Ferme Expérimentale située à Grignon dans les Yvelines. Le principe : ce qui est bon pour la vache est bon pour le consommateur.

Lancé sur le Space la semaine dernière, le yaourt conditionné en pot plastique 150 g va contenir entre 3,7 et 4,5 µg de sélénium par portion de 125 grammes. C’est deux fois plus que la teneur classique dans les yaourts. Ce qui pourrait aider les consommateurs à se rapprocher de la recommandation nutritionnelle, qui est de 55 µg/jour. L’apport moyen dans la population française étant d’environ 45 µg/j.

La Ferme expérimentale de Grignon, rattachée à AgroParisTech, a enclenché en 2012 une stratégie tournée vers l’innovation et le marché de la grande distribution sous la marque « Domaine de Grignon » (lait pasteurisé, yaourts). Rassemblant l’élevage et la transformation laitière sur un même site, cette structure cadre avec les exigences d’un tel projet, qui nécessite une parfaite maîtrise de la traçabilité du lait.

Process Alimentaire - Offres d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L'AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l'actualitédu secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossierssur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois