Les fabricants de machines alertent sur les pénuries de composants et l’envolée des prix

3 mai 2021 - Karine Ermenier

Le Syndicat des entreprises de commerce international de matériels d’emballage, process, marquage et contrôle (Secimep) alerte la supply chain sur l’allongement des délais de mise à disposition de certains éléments constitutifs de lignes ainsi que sur la flambée des coûts.

Le Secimep, Syndicat des entreprises de commerce international de Matériels d’Emballage, Process, Marquage, et Contrôle, alerte quant aux impacts de l’actuelle pénurie de composants électroniques et de matières premières : inox, carton, films plastique, etc. Sa quarantaine d’adhérents (Alpma, Antares, Beaurain-MS, Cama, Bulteau, Campack, IMA Erca, Prud’homme, Flexlink, Goglio, Ishida, Mettler Toledo, Ulma, etc.) met en avant deux conséquences majeures :

  • un allongement des délais dans la mise à disposition des matériels, avec un clair manque de visibilité pour l’avenir et un retour à la normale pas attendu avant plusieurs mois. Plus de 60 % des adhérents du Secimep annoncent subir des retards de livraison de 4 à 10 semaines. 
  • une augmentation des prix dès cette année, sur certaines pièces et sur les consommables, en répercussion des hausses de certaines matières premières, confirmée par plus de 80 % des adhérents.  Les adhérents font état, par exemple, d'augmentations sur le carton (+ 7 %), sur les colles pour étiquettes, sur certaines matières plastiques (comme le polyéthylène, le polypropylène) mais aussi sur les supports d'étiquettes (glassine) et le bois (pénurie sur les palettes, + 40 % sur le prix des palettes neuves, etc.).

De quoi pénaliser la livraison et le coût des lignes de process et de conditionnement à venir mais également le fonctionnement des lignes déjà en place. « La situation actuelle est grave et impacte l’ensemble de l’écosystème, fabricants, distributeurs, consommateurs. Tous les acteurs de la chaîne, avec le soutien des Pouvoirs publics, doivent s’entraider pour tenter de minorer au maximum les conséquences de ces tensions sur notre économie », indique Christophe Moulin, président du Secimep et de Markem-Imaje France. Pour minimiser l’impact sur les lignes les plus stratégiques, les fournisseurs cherchent des solutions palliatives telles que la mise à disposition de forces techniques de terrain pour la maintenance des solutions en place. Mais également la recherche de pièces et de consommables compatibles, en cas de rupture de stocks et d’approvisionnements.

Process Alimentaire - Offres d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L'AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l'actualitédu secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossierssur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois