Chaque emballage en Embelium est fabriqué selon un processus en quatre étapes : définition du besoin, conception de la cavité de culture (moule) selon la forme souhaitée, arrêt de la culture par déshydratation (avec énergie renouvelable) et expédition des pièces.

Emballage

Embelium remplace le polystyrène expansé par un emballage 100 % végétal

29 juin 2020 - Karine Ermenier

D’abord conçu pour isoler les ruches de façon naturelle, Embelium est un matériau d’origine végétale qui peut se substituer au polystyrène expansé dans bien des domaines, dont celui de l’emballage, pour le e-commerce notamment. Explications.

Après trente ans de carrière dans l’industrie des polymères, de l’automobile, de l’aéronautique et des produits grand public, Rémi Laurant a décidé de se consacrer à l’apiculture en créant la société Clic and Nectar. C’est par le biais de cette activité qu’il a été amené à mettre au point Embelium, un matériau résistant et isolant (thermiquement et phoniquement) 100 % d’origine naturelle qui peut remplacer la mousse ou le polystyrène expansé.

D’abord utilisé pour isoler les ruches, ce matériau issu de coproduits agricoles déjà existants comme les fibres de chanvre et la rafle de maïs (auxquels s’ajoute du mycélium pour le liant), a bien d’autres potentiels. « On peut ainsi imaginer créer des boites isothermes, des pots de fleurs à valeur ajoutée avec graines intégrées, des pots étanches destinés à la culture et à la décoration. Comme Embelium isole et protège des chocs, il trouvera de nombreuses applications dans le domaine du packaging en général, mais surtout de la cosmétique, des vins et spiritueux et de la logistique du dernier kilomètre », précise Rémi Laurant.

 

Chaque emballage en Embelium est fabriqué selon un processus en quatre étapes : définition du besoin, conception de la cavité de culture (moule) selon la forme souhaitée, arrêt de la culture par déshydratation (avec énergie renouvelable) et expédition des pièces.

Chaque emballage en Embelium est fabriqué selon un processus en quatre étapes : définition du besoin, conception de la cavité de culture (moule) selon la forme souhaitée, arrêt de la culture par déshydratation (avec énergie renouvelable) et expédition des pièces.

Une culture peu gourmande en énergie

Ininflammable, Embelium peut être gravé pour personnaliser un emballage, une coque ou un calage. Et peut intéresser toutes les marques qui cherchent des solutions de rupture pour accompagner leur démarche d’écoconception. « C’est tout sauf une solution de greenwashing, insiste-t-il. Car sa fabrication ne concurrence pas les surfaces alimentaires, n’a pas d’impact sur le cours des denrées et permet une valorisation complémentaire de la production. De plus, sa culture ne consomme pas d’énergie.» C’est également une solution locale, fabriquée dans le Sud-Ouest de la France, à empreinte carbone réduite : « Le processus de culture d’Embelium est naturel et basé sur une économie circulaire : le matériau naît de la terre et retourne à la terre. C’est aussi une solution économique qui permet aux entreprises d’adapter le produit à leurs besoins tout en réduisant leur empreinte écologique. »

Embelium est ainsi 100 % végétal, sans additif ainsi que compostable ou réutilisable. « Il se décompose en douze semaines, fournissant un humus sain et fertile », promet son concepteur. Avec le développement du e-commerce, exacerbé pendant le confinement et la crise du Covid-19, nul doute que ce type de solutions pourrait attirer les regards de marques engagées. D’autant que son aspect visuel et son toucher soulignent bien son origine naturelle.

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois