Emballage

La dernière publicité de Biocoop caricature les produits emballés

29 septembre 2014 - Karine Ermenier

La campagne presse de Biocoop met en cause les emballages dans la destruction de la planète..

« Achetons Responsable ». Tel est le thème de la dernière campagne publicitaire de l’enseigne de distribution Biocoop. Sur une de ses copies vidéos diffusées notamment sur les réseaux sociaux, le spécialiste du bio s’est fixé pour objectif de sensibiliser les Français aux effets néfastes des emballages sur la planète. Certes, l’enseigne rappelle en préambule que « l’emballage est important car il protège le produit, le rend plus coloré, plus pratique, plus beau, plus original et parfois même sympathique ». « Mais au-delà du charme, il y a la planète. Et un emballage, ça embellit tout sauf la planète : elle est polluée, appauvrie et se fragilise », indique, sans y mettre plus de formes, la suite du film réalisé par l’agence Fred & Farid. L’occasion pour l’enseigne de vanter les mérites de ses produits vendus en vrac en magasins.

"N'achetez pas de riz suremballé"

Pendant cette campagne, Biocoop attaque aussi les emballages dans la presse via deux visuels qui ont pour slogan : « N’achetez pas d’œufs (en boîte) », « N’achetez pas de riz (suremballé) ».

Dans la même série, plusieurs autres copies ont également choqué les professionnels des fruits et légumes car la publicité de Biocoop s’attaque aussi en règle aux produits conventionnels via des slogans du type : « N’achetez pas de pommes (traitées chimiquement) », « N’achetez pas de lait (non bio) » ou encore « N’achetez pas de fraises (en hiver) ». L’Interfel (interprofession des fruits et légumes frais) aurait ainsi déposé un référé contre l’enseigne Biocoop, jugeant que sa campagne oppose trop radicalement le bio et le conventionnel. Surtout à une période où l’embargo russe frappe déjà durement la profession …

Cette campagne caricaturale, opposant les produits emballés au vrac et les produits bio aux produits conventionnels, ne manquera pas de faire réagir. Certains en profiteront peut-être pour rappeler, par exemple, que les produits en vrac n'arrivent pas en containers dans les magasins (ils sont très souvent suremballés) et qu'ils repartent bien souvent emballés dans des sachets chez le consommateur. Preuve que rien n'est ni tout noir, ni tout blanc ...

Ateliers de l'Emballage

LES ATELIERS DE L'EMBALLAGE

Une journée sur le thème :  la fin programmée des plastiques à usage unique - Enjeux, perspectives, solutions

2 modes de participation au choix : 

Journée en présentiel le 1er décembre à Rennes
Version distancielle : le replay vidéo de la journée + toutes les présentations au format PDF