Emballages

Le consortium PS25 étudie la faisabilité d'une filière de recyclage du polystyrène

28 septembre 2020 - Karine Ermenier

Sous l’impulsion du secteur des produits laitiers frais, de Citeo et de Valorplast, plusieurs entreprises utilisatrices d’emballages  en  polystyrène annoncent la formation du consortium « PS25» visant à étudier la mise en place d’une filière de recyclage de ce plastique en France.

Non, le polystyrène n’est pas mort. Réunies au sein du consortium PS25, de nombreuses entreprises agroalimentaires souhaitent encore y croire : Agromousquetaires, Bigard, Cooperl Arc Atlantique, Eurial ultra-frais, Lactalis, LDC, Triballat Noyal, Yeo Frais et Yoplait. Accompagnés de Citeo et Valorplast, elles vont travailler ensemble pour évaluer, d’ici fin 2020, la faisabilité du développement d’une filière de recyclage du polystyrène (PS) en France. Et pour cause, la plupart des produits ultra-frais vendus en France sont à l’heure actuelle conditionnés dans des pots en PS, un matériau particulièrement optimisé d’un point de vue économique. Il est sécable, facile à thermoformer tout en étant léger et résistant. Le remplacer par une alternative en PET, en polypropylène ou en mixte plastique-carton imposerait à tous ces industriels de l’ultra-frais, mais aussi de la volaille, d’investir dans de nouvelles lignes.

Reste qu’à leurs yeux, le PS ne restera une alternative crédible que s’ils arrivent à le recycler pour en refaire, ensuite, des pots de yaourts. « Au vu des avancées technologiques de ces derniers mois, les entreprises sont engagées à mettre en œuvre tous les moyens nécessaires pour créer une véritable économie circulaire du polystyrène, l’emballage en fin d’utilisation redevenant un emballage apte au contact alimentaire après recyclage, condition de succès du projet », déclarent-ils. Deux grandes voies technologiques, mécaniques et chimiques, sont aujourd’hui à l’étude et des essais sont en cours pour valider le retour possible à l’alimentaire. Les résultats attendus fin 2020 permettront de définir les conditions de création d’une filière de recyclage du polystyrène en France, viable techniquement (avec la création de PS recyclé de qualité) et économiquement.

« Le consortium s’appuiera sur l’expertise de ses membres (actuels et futurs) pour établir un cadre de travail et de prises de décision afin de contribuer à l’objectif de 100 % de polystyrène recyclable en France en 2025 », avance Citeo.

 

Ateliers de l'Emballage

LES ATELIERS DE L'EMBALLAGE

Une journée sur le thème :  la fin programmée des plastiques à usage unique - Enjeux, perspectives, solutions

2 modes de participation au choix : 

Journée en présentiel le 1er décembre à Rennes
Version distancielle : le replay vidéo de la journée + toutes les présentations au format PDF