Emballage

Tetra Pak teste une couche à base de fibres pour remplacer l’aluminium dans ses cartons

30 mai 2022 - Marion DESPOUYS

Le leader mondial du conditionnement alimentaire teste la mise en place d’une couche de fibres pour remplacer l’aluminium dans ses briques en carton. Objectif : réduire l’empreinte carbone de ses emballages et améliorer leur recyclabilité.   

Une nouvelle couche en fibres permettraient une réduction importante du CO2 par rapport aux cartons aseptiques traditionnels, pour une durée de conservation et des propriétés de protection alimentaire comparables.

Quinze mois de recherche portant sur plusieurs millions d’emballages ont été nécessaires à Tetra Pak pour mettre au point sa dernière innovation : une couche à base de fibres qui remplace la couche intérieure en aluminium pour protéger les aliments périssables.

Pour mener ses tests à grande échelle, le groupe s’est exporté au Japon, afin de comprendre les implications sur la chaîne de valeur créées par la couche alternative en remplacement de l’aluminium. Il a fallu également quantifier l’impact environnemental généré par ce changement. 

« Les premiers résultats suggèrent que les emballages équipés de cette nouvelle couche en fibres permettraient une réduction importante du CO2 par rapport aux cartons aseptiques traditionnels, pour une durée de conservation et des propriétés de protection alimentaire comparables », annonce Gilles Tisserand, vice-président Climat et Biodiversité de la société. 

Même durée de conservation sans aluminium

Un emballage carton Tetra Pak d'un litre est généralement composé d'environ 70 % de carton, 25 % de polyéthylène et 5 % d'aluminium pour protéger le produit à l'intérieur. La couche d’aluminium présente à l’intérieur des emballages aseptiques actuels, plus fine qu’un cheveu humain, serait responsable d’environ un tiers des émissions de gaz à effet de serre liées aux matériau de base. 

Ces recherches ont permis également de confirmer que cette barrière alternative à l'aluminium offre au jus de légumes et aux produits laitiers une protection adéquate contre l'oxygène. Avec, à la clé, une durée de conservation comparable à celle des emballages carton aseptiques utilisant l’aluminium.

« En outre, les cartons à forte teneur en papier sont également plus attrayants pour les recycleurs de papier carton, ajoute Gilles Tisserand. Ce concept présente donc un potentiel évident dans le cadre d'une économie circulaire à faible émission de carbone pour les emballages. »

Un premier lot pilote d'emballages utilisant la couche de fibre est actuellement en rayon pour un test commercial auprès des consommateurs. Une nouvelle validation technologique est prévue pour le second semestre 2022.

Tetra Pak prévoit d’investir jusqu’à 100 millions d’euros par an au cours des 5 à 10 prochaines années pour produire des cartons alimentaires durables. 

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois