Ania, Coop de France et FNSEA pour le report du compte pénibilité

1 juillet 2014 - P.C.

L'instauration d'un compte personnel de prévention de la pénibilité pour les salariés du privé est une mesure du programme de François Hollande. Quelques jours après la remise du rapport de Michel de Virville sur la mise en œuvre de la mesure, les décrets d'application sont prêts et ont été transmis aux partenaires sociaux.... S'il n'y a pas de surprise quant aux critères de pénibilité et aux seuils d'exposition retenus, l'évaluation en elle-même de l'exposition des salariés reste une difficulté. Selon les décrets, elle est prévue sur une base collective et une moyenne annuelle, mais peut « exceptionnellement » être le fruit d'un suivi individuel lorsque les charges de pénibilité sont difficilement prévisibles. Pas simple à mettre en pratique, d'autant que les évaluations par branches ne sont pas prêtes.

Face à l'annonce de la publication de décrets pour la mi-juillet et à la veille de la conférence sociale qui se tiendra les 7 et 8 juillet prochains, l'Ania (Association Nationale des Industries Alimentaires), Coop de France et la FNSEA (Fédération Nationale des Syndicats d'Exploitants Agricoles) ont écrit un communiqué commun pour regretter le passage en force du gouvernement. « La précipitation gouvernementale est incompréhensible. Ce sujet, important pour nos entreprises et nos salariés, nécessite de se donner du temps pour trouver les moyens pratiques les plus adaptés et les plus efficaces », a réagi Jean-Philippe Girard, président de l'Ania. « Le coût probable de ces mesures, via une augmentation des cotisations sociales des employeurs va lourdement peser sur la compétitivité de nos entreprises », insiste Philippe Mangin, président de Coop de France.

ELO Emballage - 09 & 10 décembre 2020

ELO EMBALLAGE

Participez aux 1ères rencontres
connectées de l'emballage

09 & 10 décembre 2020

● 7 webconférences thématiques
● Un espace d’exposition

Accès visiteur gratuit sur simple inscription