Crise de l'élevage : la grande distribution demande aux industriels de faire des efforts

« Tous les intervenants doivent faire des efforts pour résoudre la crise grave de l'élevage français. » Voilà en substance le message que souhaitent faire passer les enseignes de la grande distribution réunies au sein de la FCD. Laquelle fédération vient tout juste d'adresser une lettre au ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll qui indique que la grande distribution a fourni sa part d'efforts. Et qu'il est temps désormais que les abatteurs et industriels de la transformation en consentent à leur tour.

Extrait : « Les enseignes de la grande distribution se sont engagées individuellement, dans le respect du cadre légal, à accepter une forte revalorisation des prix d'achat des viandes bovine et porcine conformément aux objectifs et au calendrier fixés le 17 juin dernier. Elles ont tenu parole comme le montre le premier rapport du médiateur du Gouvernement.»

Pour la FCD, les hausses de prix doivent être intégralement répercutées aux producteurs en difficulté. « Ce qui ne semble, hélas, pas être toujours le cas ».

Les enseignes de la grande distribution rappellent qu'elles vendent quasi exclusivement de la viande française et que la totalité de la viande porcine et bovine d'origine France vendue dans leurs magasins sera d'ailleurs identifiée « Viande de France » d'ici fin 2015.

« La grande distribution ne peut toutefois pas accepter d'être la seule à s'engager pour sauver l'élevage français », indique la lettre de la FCD. Ses représentants demandent donc que :

- les abatteurs répercutent la totalité des hausses auprès des éleveurs,

- les industriels de la transformation prennent des engagements ambitieux d'augmentation de la part de leurs produits d'origine France,

- le secteur de la restauration collective et commerciale accroissent significativement leurs achats de viande et de produits transformés à base de viande d'origine française,

- les pouvoirs publics mettent en œuvre un plan structurel de sauvetage et de développement de l'élevage français, reposant sur la baisse des charges, l'allègement des normes et la suppression des distorsions de concurrence avec nos principaux concurrents étrangers,

- que les éleveurs manifestants cessent immédiatement leurs exactions contre les magasins.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois