L'Ania signe l'accord pour l'emploi mais demande un report du compte pénibilité

Dans le prolongement du Contrat de la filière alimentaire et de l’accord relatif au contrat de génération signés en 2013, les partenaires sociaux de la filière agroalimentaire ont abouti à un accord historique pour le développement des compétences et de l’emploi dans l’alimentaire (Lire ici).

Suite à un Comité de suivi de l’emploi dans les filières agricoles et agroalimentaires avec Myriam El Khomri (ministre du Travail) et Stéphane Le Foll (ministre de l’Agriculture), l'Ania a signé l'accord pour le 25 novembre dernier. Ce texte a été validé par 36 branches patronales et 4 organisations syndicales de salariés (FO, CFDT, CFE-CGC, CFTC).

« Nous envisageons 100 000 recrutements en CDI entre 2014 et 2016 et 170 000 jeunes formés en alternance d'ici 2017 », a déclaré Jean-Philippe Girard, Président de l’Ania et vice-président du Comité stratégique de la filière alimentaire. L'accord prévoit également la fusion des observatoires des métiers au 1er janvier 2016 et l’harmonisation des certifications qualifiantes afin de favoriser la mobilité professionnelle des salariés au sein de la filière alimentaire.

Par contre, l'Ania a demandé aux ministres le report de la mise en œuvre du compte pénibilité. « Nous constatons que les décrets d’application sur le compte pénibilité ne sont pas publiés à ce jour. Un report de l’application du dispositif d’un an nous semble nécessaire pour prendre le temps de la concertation et rendre les textes applicables par toutes les entreprises, notamment les TPE-PME qui constituent 98% de notre tissu industriel », termine Jean-Philippe Girard.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois