LDC prend les commandes des usines volailles et élaborés de Glon-Sofiproteol

Reconquérir les parts de marché laissées aux importations, qui pèsent 42 % de la viande de volaille consommée en France. Telle est l'ambition de l'alliance stratégique que viennent de nouer LDC et Sofiproteol.

En substance, le groupe LDC (Le Gaulois, Maître Coq, Loué, Marie) acquiert les activités d’abattage de volailles et de produits élaborés du pôle animal de Sofiprotéol, regroupant cinq sites de production (Keranna, Boscher Volailles, RVE, Robichon et Farmor) pour un chiffre d’affaires de 310 millions d’euros et un effectif de près de 1 000 personnes. Ajoutés aux six sites LDC situés en Bretagne, ces unités vont créer une nouvelle société : la Société Bretonne de Volaille.

Il est également prévu l’acquisition par LDC du site de Blancafort dans le Cher (chiffre d’affaires de 20 millions d’euros, effectif de 125 personnes).

Plus de 100 millions d’euros seront investis dans les cinq ans sur l’ensemble des sites concernés.

Pour Sofiproteol, la contre-partie est simple à comprendre : l'activité nutrition animale Sanders devient un partenaire privilégié de LDC pour l'approvisionnement en volailles (vif), sécurisant ainsi ses débouchés.

Le projet d’alliance fonctionnera avec un comité stratégique dédié aux performances de la filière commune, aux synergies et à l’internationalisation des deux groupes.

« C'est un signe fort pour la filière volaille française. Il traduit la mobilisation de deux acteurs majeurs de l’agroalimentaire autour d’une ambition commune devant permettre à la filière de reconquérir dans la durée le marché national et de se développer à l’international. », a déclaré Denis Lambert, président du groupe LDC.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois