D’après le baromètre 2022 de Protéines France, 44 % des Français ont déjà acheté des produits contenant des protéines végétales. Crédit : Adobe/bit24- stock.adobe.com

Ingrédients

44 % des Français ont consommé des produits aux protéines végétales en 2022

4 janvier 2023 - Amelie Dereuder

Ayant fusionné avec le GEPV, Protéines France reprend son baromètre sur les protéines végétales. En 2022, ces dernières ont gagné en notoriété. Retour sur les derniers chiffres.

Tous les deux ans depuis 2011, le Groupe d’Étude et de Promotion des Protéines Végétales (GEPV) avait l’habitude de publier son baromètre. Il a fusionné avec l’association Protéines France, qui a repris le concept et l’a élargi aux nouvelles sources de protéines.

En ce qui concerne les protéines de légumineuses, l’étude menée au printemps 2022 montre qu’elles sont perçues par 41 % des Français comme la troisième meilleure source de protéines, après la viande et les œufs. Pour la première année, elles dépassent le poisson.

Le baromètre relève aussi que 22 % des sondés déclarent avoir consommé plus de protéines végétales (céréales et légumineuses) au cours des douze derniers mois. Ils l’ont fait principalement pour diversifier leur alimentation (91 %) ou pour préserver l’environnement (74 %). Les médias (64 %) et les professionnels de santé (50 %) sont d’ailleurs les principaux prescripteurs.

Plébiscite des alternatives à la viande, aux desserts laitiers et au lait

44 % des Français ont déjà acheté des produits contenant des protéines végétales, et 11 % en consomment fréquemment. Les plus plébiscités sont les alternatives à la viande (59 %, + 20 % par rapport à 2020), suivis des desserts (39 %, + 24 %) et des boissons végétales (38 %, + 17 %). Les plats cuisinés (20 % et les barres énergétiques (12 %) sont respectivement en hausse de 14 et 7% par rapport au précédent baromètre. On notera tout de même que la proportion de consommateurs ayant acheté des produits contenant des protéines végétales a chuté de 15 points depuis 2020, marquant un repli significatif.

Les nouvelles protéines ont également été étudiées pour analyser leur potentiel. En termes d’acceptation, les algues semblent les mieux parties : 7 Français sur 10 déclarent être prêts à en consommer. 50 % des sondés envisagent de manger des produits à base de levure, mais le chiffre chute à 30 % pour les insectes.

« En 2020, seulement 4 Français sur 10 étaient intéressés par l’association des protéines animales et de nouvelles protéines. Les chiffres de 2022 confirment que la sensibilisation effectuée ces dernières années a porté ses fruits et que les Français sont de plus en plus ouverts à la découverte de nouvelles protéines. Nous devons en revanche continuer à informer et rassurer les Français sur l’intérêt des insectes ou des nouvelles protéines issues de la fermentation dans l’alimentation », explique Antoine Peeters, délégué général de Protéines France.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois