Ingrédients

La filière pain s’engage à réduire le taux de sel

7 mars 2022 - Amelie Dereuder

Le 3 mars, les professionnels de la boulangerie* ont signé un accord collectif pour réduire le taux de sel dans le pain, ce dernier représentant 20 % des apports quotidiens en sel. Cette démarche s’inscrit à la fois dans le cadre des programmes PNA - PNNS 4 et dans la stratégie « De la ferme à l’assiette » portée par la Commission européenne qui prévoit la fixation de teneurs maximales pour certains nutriments.

Dès juillet 2022, les pains courants respecteront un seuil inférieur à 1,5 g de sel/100 g. Puis, à partir d’octobre 2023, le taux de sel sera diminué à 1,4 % pour les pains courants, 1,3 % pour les pains complets ou céréales et 1,2 % pour les pains de mie (avec et sans gluten). Pour cette catégorie, le seuil sera encore abaissé à 1,1 g de sel/100 g en octobre 2025.

*l’Association Nationale de la Meunerie Française, le secteur diététique du Syndicat Français de la Nutrition Spécialisée, la Fédération du Commerce et de la Distribution, la Fédération des Entreprises de Boulangerie, Biscuits, Gâteaux et Panifications de France, le Syfab (Syndicat national des Fabricants de Produits intermédiaires pour boulangerie, pâtisserie et viennoiserie), la Confédération Nationale de la Boulangerie et Boulangerie-Pâtisserie Française, ainsi que les enseignes E. Leclerc et Intermarché.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois