Ingrédients

Les boissons à l’amande à l'aube d'une success-story

26 février 2018 - Amélie Dereuder

Les boissons d’amande sont en pleine expansion au niveau mondial, avec un nombre de lancements en augmentation de 36.5% entre 2012 et 2016 (Innova Market Insights). La tendance pourrait aussi se développer en France et potentiellement renverser l’offre au soja, à l’exemple de ce qui se fait aux États-Unis. Crédit photo Fotolia © jchizhe

Ce week-end, l'ancien ministre Arnaud Montebourg a fait le buzz en annonçant qu'il voulait développer l'apiculture et la production d'amandes en France. Si le projet peut paraître surprenant pour l'ancien homme politique, il se révèle en adéquation avec une tendance qui devrait se développer : les boissons à l'amande.

Porté par les végétaliens, végétariens, flexitariens, ainsi que par les intolérants au lactose, le marché des boissons végétales devrait atteindre 16,3 Mds$ au niveau mondial en 2018 selon Innova Market Insights, contre 7,4 Mds$ en 2010. Selon Sophie de Reynal, directrice marketing du cabinet Nutrimarketing, ces alternatives au lait utilisent des allégations sur le « sans lactose » (environ 50), le « végétalien» (40%) et le « sans OGM » (un peu moins de 25%). « Si le soja a été le premier ingrédient utilisé pour ces alternatives végétales, d’autres sources gagnent en popularité, notamment la noix de coco et les fruits à coque. Aux États-Unis, le marché des boissons à l’amande a atteint 1 Md$ en 2016, alors que le marché des boissons au soja perdait 10 %, pour arriver à 265 M$», explique-t-elle. Lu Ann Williams, directrice de l’innovation chez Innova Market Insights ajoute que les lancements de boissons à l’amande ont enregistré une croissance de 36,5 % entre 2012 et 2016 au niveau mondial. D’après les données Mintel, les boissons à l'amande représentent 64 % du marché américain, celles au soja 13 % et celles au coco, 12 %. Des alternatives à base de noix de cajou et de pécan sont aussi en train de voir le jour.

Une image de super-aliment

Pourquoi une telle prédominance de l’amande alors que dans l’Hexagone, c’est le soja qui domine ? Tout d'abord, il faut savoir que la Californie regroupe 80 % de la production mondiale d’amandes et que leur utilisation est donc plus répandue. Une relocalisation de la culture d'amandiers en France pourrait ainsi faire bouger les lignes. Il existe aussi une question d’image. « Pour les Américains, l'amande est avant tout une alternative non OGM au soja ! », justifie Sophie de Reynal. En France, ce dernier n’est pas issu d’OGM, ce qui explique qu’il n’ait pas été autant boudé par les consommateurs. Cependant le soja contient des isoflavones, sujet à controverse. De son côté, l’amande a un goût moins « vert » et plus agréable. Elle bénéficie également d’une image de super-aliment car elle est source de protéines, de fibres et de magnésium, en plus de contenir un antioxydant, la vitamine E. Enfin, les États-Unis font figure de précurseurs en matière d'innovation alimentaire et il se peut que la déferlante arrive plus tard en France.

Ces boissons tendance ont donc de fortes chances de prendre dans le futur une part prépondérante dans le rayon des alternatives au lait en France, comme ce que l’on peut commencer à observer au rayon desserts. Elles possèdent des atouts, mais qui ne doivent pas être sur-évalués. Les fruits secs contiennent en effet de nombreux nutriments, mais cela n’est pas forcément le cas des boissons qui ne contiennent au final que 2 à 8 % d’amande, au même titre que les boissons au soja. Leur prix (souvent entre 1,5 et 2,6 € le litre), largement supérieur au lait de vache, peut s'avérer un frein à leur démocratisation.

Il convient de préciser que les boissons végétales grand public ne sont pas indiquées en remplacement exclusif du lait chez les très jeunes enfants, car elles risquent d’entraîner une malnutrition. Autant donc les positionner comme aliments plaisir que comme alternatives au lait.

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois