Ingrédients

Les cours de la cannelle partent à la hausse

8 janvier 2018 - Amélie Dereuder

La Fedemet (FEDération nationale des Epices, aromates et Melanges Technologiques) alerte sur la hausse de prix de la cannelle (C. Zeylanicum). Cette épice subit un manque de disponibilité sur plusieurs origines et donc une augmentation des cours. Tout d’abord, le Sri Lanka a modifié les conditions de rémunération des récoltants, ce qui a provoqué une rétention des stocks et une diminution de l’export.

La demande s’est reportée sur Madagascar, second producteur de cannelle Ceylan. Ce pays manque aussi de matières premières car les paysans ont privilégié la coupe des arbres au lieu de la récolte des écorces, sans pour autant replanter. Les récoltants doivent aller plus loin dans la brousse pour collecter les écorces et la qualité peut s'en ressentir. Les paysans malgaches ont aussi tendance à favoriser les cultures de vanille ou de girofle, dont les cours sont plus élevés. En conséquence, les volumes de qualité sont à la baisse et les cours resteront hauts jusqu’à reforestation des canneliers.

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois