Impliqués dans la démarche d’amélioration continue des conditions de travail, les collaborateurs du groupe Azura testent dans  l’entrepôt de Perpignan (66) un exosquelette non motorisé pour réduire les douleurs à la manutention.

Ergonomie

Azura adopte un exosquelette pour soulager ses opérateurs en entrepôt

31 mai 2021 - Stéphanie PERRAUT

Impliqués dans la démarche d’amélioration continue des conditions de travail, les collaborateurs du groupe Azura testent dans  l’entrepôt de Perpignan (66) un exosquelette non motorisé pour réduire les douleurs à la manutention.

Créé en 1990, le groupe Azura s’est hissé parmi les leaders de la production de tomates, grâce à ses 16 000 collaborateurs répartis entre le Maroc et la France sur 50 sites de production et près de 1 000 hectares de cultures. Dans le cadre d’une démarche participative de bien-être au travail, l’entreprise familiale a récemment fait l’acquisition d’un exosquelette sur son entrepôt logistique de Perpignan (66), à destination des employés caristes. L’objectif : réduire le risque de douleurs et de blessures liées à la manutention de charges lourdes tout en optimisant l’organisation et la planification des missions. Actuellement en phase de test, l’exosquelette est laissé en « libre-service » pour permettre aux salariés de se l’approprier.

Le groupe Azura a fait le choix d’un exosquelette non motorisé. Contrairement aux variantes motorisées qui réduisent la force à appliquer, ce type d’équipement est destiné au maintien de la posture. Léger et confortable, ce matériel n’entrave pas les mouvements naturels de l’opérateur. Il permet notamment :

  • une diminution du poids des charges de l’ordre de 15 kg,
  • une réduction de la compression de la colonne vertébrale sur la région lombaire et les groupes musculaires du bas du dos de 60 % en moyenne (disque L5 / S1)

« L’utilisation de l’exosquelette nous permet d’amorcer une réflexion plus globale sur l’organisation de l’entrepôt, dans le seul intérêt des collaborateurs », ajoute Alexandre Campa, responsable opérationnel entrepôt. Si l’essai est concluant, le dispositif pourrait être mis en œuvre au sein des autres sites du groupe, comme par exemple, la plate-forme de conditionnement.

 

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois