Equipements

Justin Bridou homogénéise la composition de ses saucissons

25 juin 2018 - Stéphanie Perraut

Jusqu'à présent manuelle, l'alimentation du mélangeur en lactose, sel (tous deux conditionnés en big-bag d'une tonne) et sel nitrité (en sac de 25 kg) est désormais réalisée par un système automatisé à vis flexibles.

Filiale du groupe Aoste-Campofrio, l'usine Justin Bridou de Maclas (Loire) souhaitait optimiser le stockage et automatiser la distribution de sel, du sel nitrité et du lactose rentrant dans la composition de ses saucissons. Jusqu'ici réalisée manuellement, l'incorporation de ces ingrédients dans le malaxeur est désormais automatisée. L'opération gagne en homogénéité.

Une réduction de la pénibilité

"Les opérateurs pilotent un système qui relie à la ligne de production, via trois vis flexibles distinctes, deux stations de vidange big-bag et un poste vide-sac pour le sel nitrité ", détaille Bertrand Dupuy, chef de projet. A la clé, la réduction de la pénibilité du poste est significative. Ce n'est pas le seul avantage de cet aménagement technique. L'usine a également optimisé ses consommations en matières premières. "Nous avons gagné en flexibilité et en précision au niveau de la préparation des recettes", confie-t-il.

Moins d'arrêts de ligne

En outre, en déportant la zone de stockage dans un local attenant, Justin Bridou a fiabilisé ses flux logistiques. "Contrairement au convoyage pneumatique, la spire assure, en circuit fermé, une homogénéisation naturelle des produits convoyés tout en réduisant les risques de condensation. A titre d'exemple, nous ne constatons plus d'arrêts de ligne consécutifs à des bourrages de lactose", se réjouit Bertrand Dupuy.

Process Alimentaire - Offres d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L'AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l'actualitédu secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossierssur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois