Energie

L’Ademe et la CPME veulent accélérer la transition verte en Auvergne-Rhône-Alpes

19 avril 2021 - Stéphanie PERRAUT

Dans le cadre du plan France Relance, l’Ademe et la CPME Auvergne-Rhône-Alpes signent une convention « Eco Performance PME » avec l’ambition de mobiliser les entreprises pour qu’elles s’engagent en faveur de la transition écologique.

Le 13 avril 2021, l’Ademe et la CPME Auvergne-Rhône-Alpes (Confédération des Petites et Moyennes Entreprises) ont annoncé la signature de la convention « Eco Performance PME ». L’objectif est mobiliser les petites et moyennes entreprises de la région pour qu’elles s’engagent dans des actions concrètes et structurantes de transition écologique.

Le plan France Relance accorde 30 milliards d'euros à cet enjeu environnemental dans le but de réduire les émissions de carbone de 40 % d'ici 2030 par rapport à 1990 et de soutenir le développement de technologies vertes. Une opportunité à saisir pour accélérer sur les thématiques de développement durable. Cependant, malgré une prise de conscience réelle par les TPE/PME, de nombreux freins structurels demeurent. C’est pourquoi l’Ademe a mis en place diverses actions : aides forfaitaires, appels à projets relatifs à la décarbonation de l’industrie, au soutien au recyclage des plastiques, à l’hydrogène, à la reconversion des friches polluées et à l’industrialisation des solutions innovantes des PME.

Un accompagnement dans la conduite des projets

Mis en œuvre sur deux ans (2021-2022), le programme d’actions « Eco Performance PME » prévoit l’embauche par la CPME d’un chef de projet à temps plein. Il accompagnera les entreprises dans la conduite de projets de transition vers une activité bas carbone. Dans un premier temps, elles seront accompagnées dans la réalisation d’un diagnostic énergétique et environnemental, en utilisant les différents outils existants. Il pourra s’agir par exemple d’un « Diag EcoFlux » opéré par Bpifrance (pour les entreprises de 20 salariés et plus) ou un « Diagnostic flux » réalisé par les réseaux régionaux des CCI ou CMA (pour les entreprises de moins de 20 salariés). A l’issue de la phase de diagnostic, les chefs d’entreprises seront orientés vers les dispositifs d’appui technique et/ou financier, opérés par l’Ademe. Ils recevront des recommandations personnalisées et seront aidés dans l’élaboration d’un plan d’actions opérationnel en s’appuyant sur l’expertise de différents partenaires (Direccte, Bpi, dispositif CEE, Pôle écoconception de Saint- Etienne, collectivités territoriales, bureaux d’études et entreprises spécialisées dans le diagnostic ou l’intervention directe).

L’enjeu de cette opération est de capitaliser, transférer et essaimer les expériences exemplaires des entreprises de la région Auvergne-Rhône-Alpes afin de favoriser la démultiplication d’engagements. Des actions de communication seront lancées et un réseau d’entrepreneurs engagés verra le jour. Exemple à travers le témoignage de Florence Morize qui dirige la laiterie du Mont Aiguille (38).  

 

Process Alimentaire - Offres d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L'AGROALIMENTAIRE

  • Une veille complète de l'actualitédu secteur agroalimentaire
  • Des enquêtes et dossierssur des thèmes stratégiques
  • Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois