Procédés

L'Adepale et le CTCPA renforcent leur collaboration

31 octobre 2016 - S. Perraut

Le CTCPA a installé fin 2014 à Avignon un pilote de chauffage ohmique de dernière génération.


L’Adepale (Association Des Entreprises de Produits ALimentaires Élaborés) et le CTCPA (Centre Technique de la Conservation des Produits Agricoles) renforcent leur collaboration et créent une direction commune. Ce rapprochement manifeste la volonté des deux organisations professionnelles de gagner en efficacité et en réactivité. Chaque entité conservera sa mission originelle : syndicale pour l’Adepale et technique pour le CTCPA. La direction générale des deux entités est confiée depuis le 20 octobre 2016 à Christian Divin, directeur général du CTCPA. Il remplace Vincent Truelle, directeur général de l’Adepale depuis 13 ans, qui quitte la structure pour se consacrer à des projets personnels. Sous sa direction, l'organisation a su s’adapter en développant son périmètre d’intervention. Il accompagnera cette transition aux côtés de son successeur jusqu’à fin 2016.

« Ce projet vise aussi à stabiliser le financement du CTCPA suite au désengagement de l’État. Du fait de son propre mode de financement, France Agrimer se tourne de façon privilégiée vers l'amont agricole », analyse Christian Divin. Aujourd'hui le financement du centre technique est majoritairement assuré par des appels à projet (en particulier de l'ANR, Agence nationale de recherche), par une taxe fiscale appliquée aux conserveurs et déshydrateurs et par des prestations individuelles de développement. Ces dernières s'étendent progressivement à l'ensemble des métiers de l'Adepale, traduisant la position du CTCPA dans la filière. Pour bénéficier de son expertise, les producteurs de légumes surgelés ont convenu depuis quelques années de payer une cotisation volontaire tandis que le groupe Fruits a opté pour une souscription de ses entreprises à des missions de service. « Avec ce rapprochement, l'idée est d'intensifier les actions du CTCPA vers d'autres métiers de l'Adepale, comme le traiteur frais, la quatrième gamme ou encore le surgelé », explique Christian Divin. Et dans le même temps, les groupes techniques de l'Adepale pourront également décider de mettre en place des projets de recherche pour développer des technologies à un niveau pré-compétitif.


Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois