Procédés

Spécial CFIA 2017. Cinq équipements pour une usine plus sobre

La pompe à chaleur GreenPac, présentée par Engie Axima, utilise des fluides naturels (ammoniac et eau), et permet de répondre aux besoins de valorisation d'énergie fatale de sites dont les besoins frigorifiques et calorifiques sont simultanés.

La performance énergétique sera une tendance forte du CFIA. Le magazine Process Alimentaire dévoilera le lauréat d'Energ'IAA 2017 le mardi 7 mars, lors de la soirée du salon. Ce prix est organisé en partenariat avec EDF, avec le parrainage de l'ABEA et de la région Bretagne.

En complément des nominés aux Trophées de l'Innovation du CFIA 2017, nous avons sélectionné cinq nouveautés emblématiques de la recherche de performance énergétique et environnementale.

BWT supervise le cycle de l'eau industrielle

BWT France lance un logiciel de diagnostic et de suivi du cycle de l'eau en industrie. Baptisée Vision, il s'appuie sur la technologie « e-water mapping » développée par la société Aquassay pour la transmission et l'exploitation en temps réel des données issues des installations de traitement, des tours de refroidissement, des chaudières vapeur ou encore du process. Un boîtier de communication relié aux automates lui donne un accès direct aux données. Accessible via une interface web sécurisée, ce système de monitoring automatique suit les consommations et les indicateurs clés de l'installation. Il affiche les données brutes ou personnalisées et gère les éditions de rapports et l'envoi d'alertes en cas de dérive. Par l'analyse et la modélisation, le logiciel identifie les points d'amélioration.

Hall 10 – Stand A22/B21

Busch s'engage pour la performance énergétique

Le spécialiste des pompes à vide et systèmes associés présente sa nouvelle gamme de pompes à palettes rotatives qui se distingue par des économies d'énergie de l'ordre de 20 %. Baptisée RD, elle s’appuie sur la technologie éprouvée de la série R 5, dont les composants ont été optimisés dans le but de réduire la consommation en n'affectant ni la fiabilité ni la robustesse. La capacité d’aspiration à des niveaux de vide poussé a été améliorée, ce qui se traduit par des durées réduites de cycle sur des machines de conditionnement de viande par exemple. Tous les composants nécessitant une maintenance sont montés du même côté de l’unité. Le refoulement de l’air de refroidissement peut être dirigé vers le côté ou le bas. Un dispositif de lest de gaz permet d’extraire l’humidité de l’air.

Hall 5 – Stand E42/F41

Maja passe aux fluides naturels sur ses machines à glace

Les machines Maja de la gamme Hy-Gen reposent sur une construction spécifique qui permet un nettoyage facile et rapide pour une production de glace écaille hygiénique. La pièce essentielle est le bac à eau en matériau de synthèse qui se démonte sans outils. De plus, grâce à l’option du système breveté Maja-SCS, les machines peuvent aussi être nettoyées en automatique. Maja dispose également de modèles fonctionnant aux fluides naturels comme l’ammoniac ou le gaz carbonique. Des modèles hybrides comme le RVH C02 Hybride sont quant à eux destinés aux phases de transition de fluide. Avec un minimum de modifications, ils fonctionnent dans un premier temps sur un réseau de R 404 puis de C02.

Hall 5 – Stand A17

Engie Axima valorise l’énergie fatale à haute température

Le spécialiste du génie climatique présente sa nouvelle solution GreenPac de récupération et de valorisation de l’énergie fatale. Cette pompe à chaleur hybride combine les technologies de compression et d’absorption. Une association qui permet d’atteindre des températures de 85 à 120°C. La GreenPac utilise des fluides naturels (ammoniac et eau). Le constructeur annonce un retour sur investissement compris entre deux et quatre ans. Il s’engage de plus quant à la performance énergétique de l’installation. La GreenPac est assemblée dans les locaux bretons d’Engie Axima avec du matériel standard. Le système ne nécessite pas une pression de fonctionnement élevée. Ceci contribue à la fiabilisation du procédé ainsi qu’à une réduction des coûts de maintenance.

Hall 10 – Stand A18/B17

Un contrôleur de puissance multifonction chez Eurotherm

Le contrôleur de puissance Epack d’Eurotherm by Schneider Electric est conçu pour commuter des puissances de quelques centaines de watts à 30 kW. Il est proposé dans différents formats selon le calibre courant choisi et le nombre de phases contrôlés, chaque variante étant disponible pour le contrôle d'une, deux ou trois phases. L'utilisateur adapte le contrôle au type de charge. Le contrôleur se distingue en outre par son évolutivité : une clé logicielle, disponible sur commande, débloque la nouvelle fonction souhaitée. La communication Ethernet facilite l'intégration dans l'installation. En apportant une meilleure gestion de la demande de puissance, cet équipement permet de réduire les pics de courant et par conséquent la partie fixe du contrat énergétique. Il convient par exemple aux applications de séchage, de cuisson/extrusion, de stérilisation/pasteurisation ou encore de dorage.

Hall 9 – Stand B28

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois