Qualité

Comment mieux gérer le risque nanomatériaux

29 mai 2017 - Marjolaine Cérou

Dans le cadre du projet Marina porté par le CTCPA, quatre guides ont été publiés pour aider les industriels de l’agroalimentaire et de l’emballage à mieux gérer le risque nanomatériaux.

Fortement suspectée, la toxicité des nanomatériaux n’est pas établie, faute d’éléments scientifiques (lire Avril 2017, p88). Néanmoins,l’objectif pour les industriels est d'évaluer le risque afin de prendre les bonnes décisions. Pour cela, quatre guides d’information viennent d’être édités dans le cadre du projet Marina (Maîtrise des Risques Nanomatériaux), porté par le CTCPA et la DGE.

  • Un premier concerne les fiches de sécurité, qui doivent obligatoirement être complétées pour les espèces chimiques par les entreprises pour mieux connaître l’identité d’une substance et les dangers associés (dans le cadre des réglementations Reach et de l’étiquetage CLP). Cet outil donne des éléments pour faciliter la rédaction de ces fiches. Il précise entre autres les nouveautés liées à la réglementation Reach, tandis que l’une des annexes détaille comment les remplir.

  • Une seconde publication s’intéresse aux risques potentiels liés à la manipulation de nanomatériaux. Elle fait suite à une étude réalisée par les partenaires du projet dont le CEA. L’objectif était de rencontrer et sensibiliser les acteurs du domaine, identifier des substances nanostructurées et les avoir caractérisées en laboratoire. Le guide présente les résultats observés pour les six campagnes de mesure réalisées dans six entreprises volontaires. Cet outil d’aide à la décision propose ainsi de bonnes pratiques pour mettre en œuvre son analyse de risques.

  • Un troisième guide fait le point sur la réglementation, les applications associées aux nanomatériaux aussi bien les propriétés de surface pour les ingrédients alimentaires que celles applicables aux emballages. Cet outil fait l’inventaire des substances à l’échelle nanoparticulaire disponibles sur le portail R-nano et liste celles autorisées à entrer dans la composition des produits alimentaires. Enfin, il aide à déceler ces substances dans l’entreprise pour sensibiliser les opérateurs en contact direct avec ces substances.

  • Enfin, une dernière partie se focalise plus particulièrement sur les méthodes de caractérisation des nanomatériaux. Elle dresse la liste des différentes techniques existantes et revient sur ce qui a été mis en œuvre pour le projet Marina et les résultats obtenus.

Porté par le CTCPA et financé par la DGE, le projet Marina, qui s’est déroulé entre 2012 et 2016, visait à définir une politique de sécurité globale dans les filières de la transformation et du conditionnement des produits alimentaires dans une perspective d’hygiène industrielle, et l’émergence d’une vision à long-terme de la nanosécurité. Il a entre autres conduit à un inventaire et à un état des lieux des applications Nano et procédés dans l’industrie alimentaire et dans l’industrie de l’emballage. Les guides sont téléchargeables gratuitement sur le site du CTCPA.

Process Alimentaire - Abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois