Qualité

E. coli : Nestlé France rappelle préventivement toutes les pizzas Fraîch'up Buitoni

21 mars 2022 - Stéphanie PERRAUT

Le 18 mars 2022, Buitoni a annoncé le retrait de la vente à titre préventif de l’ensemble des pizzas surgelées de sa Fraîch’Up en raison de la présence possible de bactéries Escherichia coli O26, productrices de shigatoxines. 

Dans le cadre des investigations menées par les autorités sur les cas de syndromes hémolytiques et urémiques (SHU) graves signalés chez des enfants depuis le 1er janvier 2022 sur le territoire national, les analyses menées (épidémiologiques, microbiologiques et de traçabilité) suggèrent, à ce stade, un lien possible avec la consommation de pizzas surgelées de la gamme Fraîch’Up de la marque Buitoni (Nestlé). « Après avoir été informé de la présence de bactéries E. coli dans la pâte d’une pizza surgelée de la gamme Fraîch’Up et parce que la santé et la sécurité des consommateurs sont sa première priorité, Buitoni a décidé, par mesure de précaution, de procéder à un rappel immédiat de l’ensemble des pizzas surgelées Fraîch’Up », a annoncé la marque le 18 mars dans un communiqué. 

27 cas graves au 17 mars

Au 17 mars 2022, 27 cas de SHU ou infections graves liées à des bactéries E. coli présentant des caractéristiques similaires ont été identifiés. 31 cas supplémentaires sont en cours d’investigation. Ces 58 cas sont survenus dans 12 régions de France métropolitaine : Hauts-de-France (13 cas), Nouvelle Aquitaine (9 cas), Pays de la Loire (9 cas), Bretagne (6 cas), Ile-de-France (6 cas), Grand Est (5 cas), Auvergne-Rhône-Alpes (3 cas), Bourgogne Franche-Comté (2 cas), Centre Val-de-Loire (2 cas) Normandie (1 cas), Occitanie (1 cas) et Provence-Alpes-Côte d’Azur (1 cas). Les enfants malades, âgés de 1 à 18 ans avec un âge médian de 5,5 ans, ont présenté des symptômes entre le 10/01/2022 et le 10/03/2022. Deux enfants sont décédés.

Santé publique France, en lien avec les Centres Nationaux de Référence des E.coli, la Direction générale de l’Alimentation, la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF), et en coordination avec la Direction générale de la Santé, poursuit les investigations sur l’ensemble des cas de SHU pédiatriques signalés depuis le 1er janvier 2022 sur le territoire national. L’enjeu est de déterminer l’origine de la contamination, y compris pour d’autres produits. Dans le même temps, les autorités continuent leurs enquêtes épidémiologiques afin d’établir les liens potentiels entre l’ensemble des cas détectés.
 

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois