Qualité

Ergonomie : la Bretagne se mobilise pour la prévention des risques

11 mars 2022 - Stéphanie PERRAUT

La Carsat Bretagne (Caisse d’Assurance Retraite et de la Santé au Travail), l’ABEA (Association Bretonne des Entreprises Agroalimentaires), Bretagne Développement Innovation et l’Aract (Association régionale pour l’amélioration des conditions de travail) ont signé dans le cadre du salon CFIA 2022, sur le plateau « Usine agro du futur », une convention de partenariat inédite pour mieux analyser et traiter les enjeux de TMS (Troubles Musculo-Squelettiques) et les risques au travail, en appui d’innovations développées sur le territoire et financées par la Région Bretagne.
Le secteur agroalimentaire représente 35 % des maladies professionnelles en lien avec des troubles musculo-squelettique dans la région. L’activité professionnelle joue un rôle prépondérant dans l’apparition ou l’aggravation des TMS. C’est notamment le cas lorsque l’organisation du travail (les rythmes et cadences de travail, la conception des situations de travail, la formation…) fait émerger deux types de facteurs : 

  1. Des facteurs psychosociaux : pression temporelle, manque d’autonomie des salariés, manque de soutien social, travail monotone…
  2. Des facteurs biomécaniques ou physiques : gestes répétitifs, efforts excessifs, positions articulaires extrêmes, port de charges lourdes, vibrations, froid…

Les quatre signataires entendent justement travailler sur ces facteurs. Pour cela, ils souhaitent :

  • Apporter un appui méthodologique sur la démarche de prévention, sur l’intégration des principes en santé-sécurité lors de l'acquisition ou la conception d'équipements ainsi que sur la place de l'activité de l’opérateur dans ce processus.
  • Définir les intérêts, limites et conditions de réussite d'utilisation de logiciels de captures de mouvement et autres innovations dans ces projets de conception d’équipements et dans l’analyse des situations de travail existantes.
  • Établir, dans le processus de conception, des repères méthodologiques qui privilégient une approche centrée sur le travail dépassant les seuls facteurs de risques biomécaniques et normes anthropométriques.
  • Partager l’ingénierie de prévention et capitaliser : pratiques et outils d'évaluation du risque, démarches de prévention, transformations des situations de travail. Ceci passera notamment via des actions de formation/sensibilisation auprès des IAA bretonnes.
  • Apporter des solutions innovantes d’analyse de postures aujourd’hui conçues par des PME bretonnes et financées par la Région Bretagne.


 
 

Process Alimentaire - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DES INDUSTRIELS DE L’AGROALIMENTAIRE

● Une veille complète de l’actualité du secteur agroalimentaire
● Des enquêtes et dossiers sur des thèmes stratégiques
● Des solutions techniques pour votre usine

Profitez d'une offre découverte 3 mois